Ressources

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement

Samperio-Ramos G., Olsen Y.S., Tomas F., Marbà N. 2015. Ecophysiological responses of three Mediterranean invasive seaweeds (Acrothamnion preissii, Lophocladia lallemandii and Caulerpa cylindracea) to experimental warming. Marine Pollution Bulletin 96: 418–423.

Otero M., Cebrian E., Francour P., Galil B., Savini D. 2013. Surveillance des espèces envahissantes marines dans les aires marines protégées (AMP) méditerranéennes : guide pratique et stratégique à l’attention des gestionnaires. UICN. p. 136.

Thélin I., 1984. Nouvelle signalisation d’Acrothamnion preissii (Sonder) Wollaston sur les côtes françaises de Méditerranée. Travaux scientifiques du Parc nationale de Port-Cros 10: 171–172.

Verlaque M., 1994. Inventaire des plantes introduites en Méditerranée: origines et répercussions sur l’environnement et les activités humaines. Oceanologica Acta 17: 1–23.

Boillot A., Caram B., Meinesz A., 1982. Sur l’Acrothamnion preissii Rhodophycée (Céramiale, Céramiacée) nouvelle pour la flore française. Cryptogamie Algologie 3: 21–24.

Ribera Siguan M.A., 2002. Review of non-native marine plants in the Mediterranean Sea. In: E. Leppäkoski et al. (eds), Invasive Aquatic Species of Europe. Pp. 291-310. © Kluwer Academic Publishers, Netherlands.

Ferrer E., Ribera M.A. and Gómez Garreta A., 1994. The spread of Acrothamnion preissii (Sonder) Wollaston (Rhodophyta, Ceramiaceae) in the Mediterranean Sea: new record from the Balearic Islands. Flora Mediterranea 4: 163–166.

Piazzi L., Cinelli F., 2000. Effets de l’expansion des Rhodophyceae introduites Acrothamnion preissii et Womersleyella setacea sur les communautés algales des rhizomes de Posidonia oceanica de Méditerranée occidentale. Cryptogamie Algologie 21: 291–300.

 

Espèce non réglementée.

CITATION

OFB & UICN France. 2021. Acrothamnion preissii. Base d’information sur les espèces exotiques envahissantes. Centre de ressources Espèces exotiques envahissantes. UICN France et Office français de la biodiversité.

UGS : Acrothamnion preissii Catégories : , Étiquette :

Acrothamnion preissii

Noms communs : Acrochaetium de Preiss
Catégorie : FLORE
Famille : Ceramiaceae
Milieu : Côtier, sur substrats rocheux, sableux, biogéniques et anthropogéniques
Origine géographique : région Indo-Pacifique
Nom anglais :
Auteur : E.M. Wollaston, 1968
Introduction en France : Métropole

MODALITÉS DE GESTION
L’espèce ne fait pas l’objet de mesures de gestion particulières.

Comme c’est le cas pour les espèces non indigènes marines, dès qu’elle devient envahissante, il est impossible de l’éradiquer ni même de la confiner. La manière la plus efficace et la moins coûteuse de contrôler éventuellement cette espèce consiste à agir dès le début du processus d’invasion (Otero et al., 2013).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Cette espèce a probablement été introduite en Europe avec le transport maritime, par les salissures de coques ou plus probablement par les filets et les ancres de bateaux de pêche (Ribera, 2002). Elle a été observée en France pour la première fois en 1981 à Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes, Provence-Alpes-Côte-D’azur) (Boillot et al., 1982). On la retrouve maintenant dans un autre site de cette région : Cap-Camarat (Var) ainsi que sur les côtes corses (Thélin, 1984 ; Pardi et al., 1993).

Il s’agit d’une algue filamenteuse et propice à la formation d’un couvert végétal dense, qui peut établir une strate presque monospécifique, étouffant les communautés sous-jacentes et réduisant le nombre et la diversité des espèces dans les zones affectées (Otero et al., 2013). Ce phénomène a notamment été observé dans les herbiers à Posidonia oceanica de la Méditerranée occidentale, avec différents niveaux d’envahissement par les algues introduites Acrothamnion preissii et Womersleyella setacea (Piazzi et Cinelli, 2000).

L’espèce est incluse dans la liste noire des espèces invasives de l’UICN (Otero et al., 2013).

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions :  Cette fiche a été réalisée en collaboration avec l’UMS PatriNat dans le cadre de la Directive-cadre Stratégie pour le milieu marin – Anne Lizé, relecture par Cécile Massé (UMS PatriNat)

Date de rédaction : 08/04/2021, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X