Ammotragus lervia


Noms communs : Mouflon à manchettes
Catégorie : FAUNE
Famille : Bovidae
Milieu : Terrestre
Origine géographique : Afrique du Nord
Nom anglais : Barbary sheep
Auteur : Pallas, 1777
Introduction en France : métropole

MODALITÉS DE GESTION
Présent uniquement sur la montagne de Sainte-Victoire en région PACA.

Une réflexion sur sa gestion en partenariat avec l’OFB et le Grand Site Sainte-Victoire a été initiée par des comptages en 2016. A ce jour, aucune action de lutte n’a émergé. Le loup, un prédateur potentiel, a cependant été contacté dans ce massif et quelques carcasses ont été observées.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Les premiers individus introduits en France l'ont été volontairement, dans la Réserve nationale de chasse et de faune sauvage du Caroux-Espinouse (Hérault) en 1966, mais cette population n'a pas réussi à s'implanter (Saint-Andrieux et al., 2014). Par la suite, des individus se sont échappés d'un enclos de chasse sur la commune d'Aix-en-Provence dans les années 1980, et se sont dispersés sur les communes du Grand Site de la Sainte Victoire (Bouches-du-Rhône) (Croquet et Cugnasse, 2013). Les effectifs actuels de l'espèce en France ne sont pas connus précisément mais pourraient avoisiner une centaine d'individus.

Menacé dans son habitat d'origine, l'espèce est considérée comme envahissante aux Etats-Unis et en Espagne où elle a été introduite au XXe siècle. Par broutage et piétinement, elle peut dégrader les habitats naturels sensibles et les zones agricoles, et entre en compétition avec les ongulés autochtones (CABI, 2018).

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions : Jean-François Maillard, OFB

Date de rédaction : 22/02/2018, version 2 (mise à jour le 26/03/2020)



Product Description

Pas de retour d'expérience de gestion disponible actuellement.INPN
ONCFSINPN
GISD
CABISaint-Andrieux, C., Barboiron, A., Guibert, B. 2014. Le daim européen et le cerf sika continuent de progresser en France et d'autres ongulés exotiques font leur apparition. Faune Sauvage, 304 : 21-31.

Croquet V. & Cugnasse J.-M., 2013. Le Mouflon à manchettes (Ammotragus lervia, Pallas, 1777) dans la Montagne Sainte-Victoire (Bouches-du-Rhône). Rapport ONCFS. 13 pp.
Espèce soumise à certificat de capacité et autorisation d'ouverture dès le 1er individu par l'Arrêté du 08 octobre 2018 fixant les règles générales de détention d'animaux d'espèces non domestiques.

Marquage obligatoire.

CITATION

GT IBMA. 2018. Ammotragus lervia. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Agence française pour la biodiversité.

Ammotragus lervia – Centre de ressources

CITATION

GT IBMA. 2018. Ammotragus lervia. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Agence française pour la biodiversité.

UGS : Ammotragus-lervia Catégories : ,

Ammotragus lervia

Noms communs : Mouflon à manchettes
Catégorie : FAUNE
Famille : Bovidae
Milieu : Terrestre
Origine géographique : Afrique du Nord
Nom anglais : Barbary sheep
Auteur : Pallas, 1777
Introduction en France : métropole

MODALITÉS DE GESTION
Présent uniquement sur la montagne de Sainte-Victoire en région PACA.

Une réflexion sur sa gestion en partenariat avec l’OFB et le Grand Site Sainte-Victoire a été initiée par des comptages en 2016. A ce jour, aucune action de lutte n’a émergé. Le loup, un prédateur potentiel, a cependant été contacté dans ce massif et quelques carcasses ont été observées.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Les premiers individus introduits en France l’ont été volontairement, dans la Réserve nationale de chasse et de faune sauvage du Caroux-Espinouse (Hérault) en 1966, mais cette population n’a pas réussi à s’implanter (Saint-Andrieux et al., 2014). Par la suite, des individus se sont échappés d’un enclos de chasse sur la commune d’Aix-en-Provence dans les années 1980, et se sont dispersés sur les communes du Grand Site de la Sainte Victoire (Bouches-du-Rhône) (Croquet et Cugnasse, 2013). Les effectifs actuels de l’espèce en France ne sont pas connus précisément mais pourraient avoisiner une centaine d’individus.

Menacé dans son habitat d’origine, l’espèce est considérée comme envahissante aux Etats-Unis et en Espagne où elle a été introduite au XXe siècle. Par broutage et piétinement, elle peut dégrader les habitats naturels sensibles et les zones agricoles, et entre en compétition avec les ongulés autochtones (CABI, 2018).

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions : Jean-François Maillard, OFB

Date de rédaction : 22/02/2018, version 2 (mise à jour le 26/03/2020)

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
X