Callinectes sapidus


Nom commun : Crabe bleu américain
Catégorie : FAUNE
Famille : Portunidae
Milieu : Littoral, lagunes, estuaires
Origine géographique : Côtes atlantiques américaines
Nom anglais : Blue crab
Auteur : Rathbun, 1896
Introduction en France : Manche, Méditerranée

MODALITÉS DE GESTION
Une cellule de veille avec un réseau de sentinelles SAPIDUS WATCH a été montée avec l'Université de Montpellier et les acteurs des territoires concernés (pêcheurs, scientifiques et gestionnaires) pour suivre la progression et l’installation de l’espèce sur le Parc naturel marin du golfe du Lion et au-delà sur la façade (Pôle-relais lagunes méditerranéennes, 2020). Une fiche de signalement a été mise à disposition et une base de données "sapiduswatch" a été créée spécifiquement pour récolter les données de Crabe bleu sur CardObs.

Le Parc naturel marin du golfe du Lion teste depuis 2019, un protocole de suivi par capture (piégeages par casier).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
L'espèce a été signalée pour la première fois sur les côtes françaises à Rochefort en 1901 (Noël, 2017). Elle aurait également été signalé à plusieurs reprises depuis les années 1970 dans la Manche orientale (Le Havre, Boulogne, Dunkerque). Présente dans l'est de la Méditerranée depuis les années 1950, elle y aurait été introduite par l'intermédiaire du transport maritime (eaux de ballast et biofouling). Observée sur la côte Corse en 2014 (Étang de Biguglia), puis dans le Var en 2016 (Roquefrune-sur-Argens) (Noël, 2017), elle est également signalée dans le Parc naturel marin du Golfe du Lion en 2017, et les observations s'y sont depuis multipliées en 2018 (PNM Golfe du Lion, 2018). Sur le littoral méditerranéen, sa présence est déjà confirmée à Argelès-sur-Mer, dans les étangs de Canet-Saint-Nazaire, de Salses-Leucate, de Bages-Sigean, de Vendres et dans l’étang de Thau, en Camargue à Port Saint-Louis-du-Rhône et à l’ouest du Petit Rhône, à l’est dans l’étang de Berre et en Corse, entre autres, dans les étangs de Biguglia, Urbinu et Palu (Pôle-relais lagunes méditerranéennes, 2020).

Prédateur omnivore et détritivore, le Crabe bleu pourrait avoir un impact sur les populations des espèces dont il se nourrit (gastéropodes, bivalves, petits poissons, etc.).

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions :

Date de rédaction : 26/06/2020, version 2.



Product Description

Pas de retour d'expérience de gestion disponible actuellement.DORIS
Réseau ALIEN Corse
Parc marin du Golf du Lion

INPN
CABI

Noël, P. 2017. Le crabe bleu américain Callinectes sapidus (Rathbun, 1896). UMS 2006 "Patrimoine naturel", Muséum national d'Histoire naturelle. 30 pp.

Parc naturel marin du Golfe du Lion. 2018. Le Crabe bleu, nouvelle espèce observée dans le Parc naturel marin du Golfe du Lion ; appel à observations. Communiqué de presse. 2 pp.

Pôle-relais lagunes méditerranéennes. 2020. L’invasion du Crabe bleu en lagunes : la parole aux acteurs des milieux lagunaires. Études et projets.Espèce non règlementée.

CITATION

UICN France et AFB. 2019. Callinectes sapidus. Base d’information sur les espèces introduites et leur gestion. Centre de ressources Espèces exotiques envahissantes.

Callinectes sapidus – Centre de ressources
UGS : Callinectes sapidus Catégories : ,

Callinectes sapidus

Nom commun : Crabe bleu américain
Catégorie : FAUNE
Famille : Portunidae
Milieu : Littoral, lagunes, estuaires
Origine géographique : Côtes atlantiques américaines
Nom anglais : Blue crab
Auteur : Rathbun, 1896
Introduction en France : Manche, Méditerranée

MODALITÉS DE GESTION
Une cellule de veille avec un réseau de sentinelles SAPIDUS WATCH a été montée avec l’Université de Montpellier et les acteurs des territoires concernés (pêcheurs, scientifiques et gestionnaires) pour suivre la progression et l’installation de l’espèce sur le Parc naturel marin du golfe du Lion et au-delà sur la façade (Pôle-relais lagunes méditerranéennes, 2020). Une fiche de signalement a été mise à disposition et une base de données “sapiduswatch” a été créée spécifiquement pour récolter les données de Crabe bleu sur CardObs.

Le Parc naturel marin du golfe du Lion teste depuis 2019, un protocole de suivi par capture (piégeages par casier).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
L’espèce a été signalée pour la première fois sur les côtes françaises à Rochefort en 1901 (Noël, 2017). Elle aurait également été signalé à plusieurs reprises depuis les années 1970 dans la Manche orientale (Le Havre, Boulogne, Dunkerque). Présente dans l’est de la Méditerranée depuis les années 1950, elle y aurait été introduite par l’intermédiaire du transport maritime (eaux de ballast et biofouling). Observée sur la côte Corse en 2014 (Étang de Biguglia), puis dans le Var en 2016 (Roquefrune-sur-Argens) (Noël, 2017), elle est également signalée dans le Parc naturel marin du Golfe du Lion en 2017, et les observations s’y sont depuis multipliées en 2018 (PNM Golfe du Lion, 2018). Sur le littoral méditerranéen, sa présence est déjà confirmée à Argelès-sur-Mer, dans les étangs de Canet-Saint-Nazaire, de Salses-Leucate, de Bages-Sigean, de Vendres et dans l’étang de Thau, en Camargue à Port Saint-Louis-du-Rhône et à l’ouest du Petit Rhône, à l’est dans l’étang de Berre et en Corse, entre autres, dans les étangs de Biguglia, Urbinu et Palu (Pôle-relais lagunes méditerranéennes, 2020).

Prédateur omnivore et détritivore, le Crabe bleu pourrait avoir un impact sur les populations des espèces dont il se nourrit (gastéropodes, bivalves, petits poissons, etc.).

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions :

Date de rédaction : 26/06/2020, version 2.

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
X