CITATION

UICN France et AFB. 2019. Cydalima perspectalis. Base d’information sur les espèces introduites et leur gestion. Centre de ressources Espèces exotiques envahissantes.

UGS : Cydalima perspectalis Catégories : ,

Cydalima perspectalis

Nom commun : Pyrale du buis
Catégorie : FAUNE
Famille : Crambidae
Milieu : terrestre
Origine géographique : Asie orientale
Nom Anglais : Box tree moth
Auteur : Walker, 1859
Introduction en France : métropole

MODALITÉS DE GESTION
La destruction mécanique peut être envisagée sur de petites populations : couper les parties infestées, déloger les chenilles par vibrations (elles peuvent être retirées à la main car elles ne sont pas urticantes). D’autres solutions préventives et curatives sont présentées dans un document produit par la FRAPNA.

L’utilisation d’un traitement phytosanitaire à base de Bacillus thuringiensis (var. Kurstaki) peut également être appliqué à certains moments du cycle de vie. Des pièges à phéromones peuvent également être utilisés. Pour plus d’information sur les méthodes de lutte, contactez la Fredon de votre région.

Plusieurs programmes de recherche de lutte biologique contre cette espèce sont en cours (notamment le projet INRA SaveBuxus).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
L’espèce a très probablement introduite par le commerce de buis ornementaux en provenance d’Asie. L’espèce est observée en Alsace depuis 2008, et a depuis colonisé l’ensemble du territoire national, ainsi que de nombreux pays d’Europe (Thévenot et Dupont, 2018).

Les chenilles consomment les feuilles et l’écorce des buis (Buxus sp.), pouvant aller jusqu’à la défoliation totale de l’hôte.

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 15/07/2019, version 1.

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
Acridotheres tristis Martin triste - (c) Afsarnayakkan - Centre de ressources EEE
X