Eclipta prostrata


Noms communs : Eclipte prostrée, Herbe à encre, Éclipte blanche, Mahakanni
Catégorie : FLORE
Famille : Asteraceae
Milieu : Bords des canaux, rizières et zones humides
Origine géographique : Asie
Nom anglais :  White eclipta, False daisy,
Auteur : Linné, 1771
Introduction en France : Métropole et outre-mer

MODALITÉS DE GESTION
Eclipta prostrata peut être facilement arrachée manuellement. Dans les cultures de riz, il est possible d'inonder les champs pendant 3 à 4 semaines après les semis de riz, lorsque les plantules d'E. prostata sont au stade 4 feuilles. Si l'inondation est réalisée au stade de 6 feuilles et plus, ceci renforce la croissance d'E. prostrata (d'environ 50 %) (Lee et Moody, 1988).

MODALITÉS D'INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Originaire d'Asie, Eclipta prostrata est maintenant largement répandue dans les régions tropicales et subtropicales du monde. Présente dans la plupart des collectivités françaises d’outre-mer, elle est également présente en métropole.

L'espèce aurait été introduite accidentellement dans les semences riz pour les cultures et serait arrivée de cette manière en Camargue (Jauzein, 1991). Les cartes de répartition disponibles mentionnent sa présence dès 1991, dans les Bouches-du-Rhône (SIFlore).

Les régions Provence-Alpes-Côte-D’azur et Occitanie (vallée du Rhône) ont longtemps constitué la zone principale de présence de cette plante en métropole. Récemment l'espèce a été observée en Nouvelle-Aquitaine. Sa dynamique de dispersion montre une naturalisation et une nette progression en vallée de la Dordogne (Caillon, 2020).

Eclipta prostrata est une adventice des rizicultures. Cependant, sa présence n'occasionne que des dommages occasionnels (Holm et al., 1977).
En Camargue, l'espèce est peu fréquente mais on la trouve tout de même en parcelle ou, plus souvent, en bordure des canaux (CIRAD, 2007). Dans les stations de Nouvelle-Aquitaine, E. prostrata n’est présente qu’à l’état d’individus dispersés, sans former de populations denses.

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions : Christophe Pineau (Cerema Ouest) et Aurélien Caillon (CBN Sud-Atlantique)

Date de rédaction : 02/04/2020, version 3



Product Description

Pas de retour d'expérience de gestion disponible actuellement.

Tela botanica
Plantes des rizières de Camargue
Pl@ntNet

INPN
DAISIE
CABI

Holm LG, Plucknett DL, Pancho JV, Herberger JP, 1977. The World's Worst Weeds. Distribution and Biology. Honolulu, Hawaii, USA: University Press of Hawaii.

Jauzein P, 1991. Eclipta prostrata (L.) L. a weed of rice fields in the Camargue. Monde des Plantes, 86(440):15-16

Lee HK, Moody K, 1988b. Seed viability and growth characteristics of Eclipta prostrata (L.) L. Korean Journal of Weed Science, 8:309-316.

Espèce non réglementée.

CITATION

OFB & UICN France. 2020. Eclipta prostrata. Base d’information sur les espèces exotiques envahissantes. Centre de ressources Espèces exotiques envahissantes. UICN France et Office français de la biodiversité.

Eclipta prostrata – Centre de ressources
UGS Eclipta prostrata Catégories ,

Eclipta prostrata

Noms communs : Eclipte prostrée, Herbe à encre, Éclipte blanche, Mahakanni
Catégorie : FLORE
Famille : Asteraceae
Milieu : Bords des canaux, rizières et zones humides
Origine géographique : Asie
Nom anglais :  White eclipta, False daisy,
Auteur : Linné, 1771
Introduction en France : Métropole et outre-mer

MODALITÉS DE GESTION
Eclipta prostrata peut être facilement arrachée manuellement. Dans les cultures de riz, il est possible d’inonder les champs pendant 3 à 4 semaines après les semis de riz, lorsque les plantules d’E. prostata sont au stade 4 feuilles. Si l’inondation est réalisée au stade de 6 feuilles et plus, ceci renforce la croissance d’E. prostrata (d’environ 50 %) (Lee et Moody, 1988).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Originaire d’Asie, Eclipta prostrata est maintenant largement répandue dans les régions tropicales et subtropicales du monde. Présente dans la plupart des collectivités françaises d’outre-mer, elle est également présente en métropole.

L’espèce aurait été introduite accidentellement dans les semences riz pour les cultures et serait arrivée de cette manière en Camargue (Jauzein, 1991). Les cartes de répartition disponibles mentionnent sa présence dès 1991, dans les Bouches-du-Rhône (SIFlore).

Les régions Provence-Alpes-Côte-D’azur et Occitanie (vallée du Rhône) ont longtemps constitué la zone principale de présence de cette plante en métropole. Récemment l’espèce a été observée en Nouvelle-Aquitaine. Sa dynamique de dispersion montre une naturalisation et une nette progression en vallée de la Dordogne (Caillon, 2020).

Eclipta prostrata est une adventice des rizicultures. Cependant, sa présence n’occasionne que des dommages occasionnels (Holm et al., 1977).
En Camargue, l’espèce est peu fréquente mais on la trouve tout de même en parcelle ou, plus souvent, en bordure des canaux (CIRAD, 2007). Dans les stations de Nouvelle-Aquitaine, E. prostrata n’est présente qu’à l’état d’individus dispersés, sans former de populations denses.

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions : Christophe Pineau (Cerema Ouest) et Aurélien Caillon (CBN Sud-Atlantique)

Date de rédaction : 02/04/2020, version 3

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
X