CITATION

GT IBMA. 2016. Glyceria striata. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Onema.

UGS : Glyceria striata Catégories : ,

Glyceria striata

Nom commun : Glycérie striée
Catégorie : FLORE
Famille : Poaceae
Milieu : Tourbières, bords de lacs, rivières, milieux humides, friches et lisières
Origine géographique : Amérique du Nord
Nom Anglais : Fowl Manna-grass
Auteur : (Lamark) Hitchcock, 1928
Introduction en France : Métropole

MODALITÉS DE GESTION
Très peu d’informations son disponibles concernant la gestion de la Glycérie striée. Quelques méthodes de sont cependant envisageables (CBN Bailleul, 2016). L’excavation peut-être pratiquée dans le cas d’une colonisation récente et sur de faibles surfaces. L’intégralité de la plante doit être retiré (rhizomes notamment) et le substrat soit être évacué et traité en déchetterie. Il peut être envisagé de herser les zones pour retirer les rhizomes, en plusieurs fois. Le bâchage peut être réalisé sur des taches isolées (bâche opaque) et permet d’empêcher l’accès à la lumière et aux jeunes pousses de se développer, mais cette méthode doit encore être testée.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
La Glycérie striée a été introduite accidentellement en Europe avec les semences céréalières et le fourrage pour les chevaux en provenance d’Amérique. Elle est citée pour la première fois en 1849 en région parisienne et semble en expansion depuis une dizaine d’années, surtout dans le grand quart Nord-Est du pays.

La Glycérie striée forme des tapis compacts qui recouvrent le sol grâce à des stolons souterrains et supplantent les communautés d’espèces indigènes initialement établie, notamment sur les berges de cours d’eau. Les mares et les gouilles forestières, souvent représentées de façon ponctuelle et parfois seuls refuges des végétations de zones humides à l’échelle d’un massif forestier, peuvent être fortement menacées par le développement de la plante. Dans la Brie (Aisne), les ornières à Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata), amphibien protégé à l’échelle européenne, sont colonisées par la Glycérie striée et deviennent nettement moins favorables à la reproduction de ce crapaud (Fried, 2012, CBN Bailleul, 2016).

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions : Christophe Pineau, Cerema Ouest

Date de rédaction : 15/11/2017, version 2

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X