Hakea sericea


Nom commun : Hakea sericea
Catégorie : FLORE
Famille : Proteaceae
Milieu : Berges de cours d'eau
Origine géographique : Australie
Nom Anglais : Silky Hakea
Auteur : (Schrader) J.C. Wendland, 1798
Introduction en France : métropole

MODALITÉS DE GESTION
La méthode de gestion la plus employée en Afrique du Sud est la coupe suivi du brûlage de la zone colonisée. Les arbres sont coupés et laissés sur place pendant 12-18 mois avant d'être brûlés. Les plantules apparaissent l'hiver suivant et sont brûlées avant d'atteindre leur maturité. Un suivi est ensuite nécessaire pour éliminer les derniers rejets ou plantules. Le brûlage est une technique qui a néanmoins des impacts très importants sur les écosystèmes.

Un programme de contrôle biologique a début en Afrique du Sud en 1962. De nombreux agents de contrôle ont été testés : charançons, papillons de nuits, coléoptères et champignons. Le charançon Erytenna consputa et le champignon Glomerella cingulata f.sp. aeschynomene donnent les résultats les plus intéressants. Les actions de coupe et de brûlage sont ainsi couplées aux actions de lutte biologique (CABI, 2015).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
L'espèce a été introduite pour l'ornement pour la création de haies. En France, les premières mentions dans le milieu naturel datent de 1917, dans le département du Var (SIFlore). L'espèce est naturalisée dans le massif de l'Estérél (Téla botanica, 2002)

Hakea sericea pose de nombreux problèmes en Afrique du Sud où elle a colonisé les montagnes dans la province du Cap. Les peuplements denses altèrent les communautés végétales et animales en place et les fourrés augmentent les risques d'incendie (CABI, 2015).

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 10/05/2016, version 1



Product Description

Pas de retour d’expérience de gestion connu actuellement.Tela botanica

INPN
DAISIE
CABI

Breytenbach GJ, 1989. Alien control: can we afford to slash and burn Hakea in fynbos ecosystems? South African Forestry Journal, No. 151:6-16

Gordon AJ, 1999. A review of established and new insect agents for the biological control of Hakea sericea Schrader (Proteaceae) in South Africa. Biological control of weeds in South Africa (1990-1998)., 35-43; ; 20 ref.Espèce non réglementée.

CITATION

GT IBMA. 2016. Nom scientifique espèce. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Onema.

Hakea sericea - Centre de ressources

CITATION

GT IBMA. 2016. Nom scientifique espèce. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Onema.

UGS : Hakea sericea Catégories : ,

Hakea sericea

Nom commun : Hakea sericea
Catégorie : FLORE
Famille : Proteaceae
Milieu : Berges de cours d’eau
Origine géographique : Australie
Nom Anglais : Silky Hakea
Auteur : (Schrader) J.C. Wendland, 1798
Introduction en France : métropole

MODALITÉS DE GESTION
La méthode de gestion la plus employée en Afrique du Sud est la coupe suivi du brûlage de la zone colonisée. Les arbres sont coupés et laissés sur place pendant 12-18 mois avant d’être brûlés. Les plantules apparaissent l’hiver suivant et sont brûlées avant d’atteindre leur maturité. Un suivi est ensuite nécessaire pour éliminer les derniers rejets ou plantules. Le brûlage est une technique qui a néanmoins des impacts très importants sur les écosystèmes.

Un programme de contrôle biologique a début en Afrique du Sud en 1962. De nombreux agents de contrôle ont été testés : charançons, papillons de nuits, coléoptères et champignons. Le charançon Erytenna consputa et le champignon Glomerella cingulata f.sp. aeschynomene donnent les résultats les plus intéressants. Les actions de coupe et de brûlage sont ainsi couplées aux actions de lutte biologique (CABI, 2015).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
L’espèce a été introduite pour l’ornement pour la création de haies. En France, les premières mentions dans le milieu naturel datent de 1917, dans le département du Var (SIFlore). L’espèce est naturalisée dans le massif de l’Estérél (Téla botanica, 2002)

Hakea sericea pose de nombreux problèmes en Afrique du Sud où elle a colonisé les montagnes dans la province du Cap. Les peuplements denses altèrent les communautés végétales et animales en place et les fourrés augmentent les risques d’incendie (CABI, 2015).

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 10/05/2016, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
X