Megachile sculpturalis


Nom commun : Abeille résinière géante
Catégorie : FAUNE
Famille : Megachilidae
Milieu : Terrestre
Origine géographique : Asie (Chine, Corée, Japon)
Nom anglais : Giant resin bee
Auteur : Smith, 1853
Introduction en France : Métropole

MODALITÉS DE GESTION
L'espèce ne fait pas l'objet de mesures de gestion. L’observatoire des abeilles exotiques de France métropolitaine a pour objectif le suivi de la distribution de M. sculpturalis et des espèces d’abeilles exotiques de façon plus générale.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
L'espèce est signalée pour la première fois en France en 2008, à Allauch (Bouches-du-Rhône). Cette observation est également la première en Europe. En France, entre 2008 et 2020, M. sculpturalis a été observée dans 127 communes réparties dans 36 départements (Observatoire des abeilles exotiques de France métropolitaine, état des connaissance du 21 juin 2020). Des observations ont également été rapportées en Italie (2009), en Allemagne (2015), en Autriche (2017) ainsi qu'en Espagne et en Ukraine (2018), et au Liechtenstein (2019).

L'espèce pourrait entrer en compétition avec les abeilles indigènes pour les ressources alimentaires et les sites de nidifications (plusieurs cas d'éviction d'Osmia spp. et Xylocopa spp. de leurs nids ont déjà été signalées). Les « hôtels à abeilles » constituent des lieux favorables à leur nidification, avec une corrélation négative entre la présence de M. sculpturalis dans l'hôtel et celles d'abeilles indigènes (Geslin et al. 2020). Leur présence pourrait modifier le réseau plantes-pollinisateurs local, et elles pourraient également participer à la dispersion de certaines plantes exotiques.

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions : Benoit Geslin et Violette Le Féon, Observatoire des abeilles

Date de rédaction : 21/07/2020, version 2



Product Description

Pas de retour d'expérience de gestion disponible actuellement.Florabeilles

INPN
Observatoire des abeilles exotiques de France métropolitaineLe Féon, V., Aubert, M., Genoud, D., Andrieu-Ponel, V., Westrich, P., Geslin, B. 2017. Range expansion of the Asian native giant resin bee Megachile sculpturalis (Hymenoptera, Apoidea, Megachilidae) in France. Ecology and Evolution, 8: 1543-1542.

Blottière, D. 2018. L’expansion d’une abeille sauvage exotique en France. Groupe de travail Invasion biologique en milieux aquatiques. UICN France et Agence française pour la biodiversité.

Lanner, J., Huchler, K., Pachinger, B., Sedivy, C., & Meimberg, H. 2020. Dispersal patterns of an introduced wild bee, Megachile sculpturalis Smith, 1853 (Hymenoptera: Megachilidae) in European alpine countries. PloS one, 15(7), e0236042.

Geslin, B., Gachet, S., Deschamps-Cottin, M., Flacher, F., Ignace, B., Knoploch, C., ... & Le Féon, V. 2020. Bee hotels host a high abundance of exotic bees in an urban context. Acta Oecologica, 105, 103556.Espèce non règlementée.

CITATION

OFB & UICN France. 2020. Megachile sculpturalis. Base d’information sur les espèces exotiques envahissantes. Centre de ressources Espèces exotiques envahissantes. UICN France et Office français de la biodiversité.

Megachile sculpturalis – Centre de ressources
UGS : Megachile-sculpturalis Catégories : ,

Megachile sculpturalis

Nom commun : Abeille résinière géante
Catégorie : FAUNE
Famille : Megachilidae
Milieu : Terrestre
Origine géographique : Asie (Chine, Corée, Japon)
Nom anglais : Giant resin bee
Auteur : Smith, 1853
Introduction en France : Métropole

MODALITÉS DE GESTION
L’espèce ne fait pas l’objet de mesures de gestion. L’observatoire des abeilles exotiques de France métropolitaine a pour objectif le suivi de la distribution de M. sculpturalis et des espèces d’abeilles exotiques de façon plus générale.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
L’espèce est signalée pour la première fois en France en 2008, à Allauch (Bouches-du-Rhône). Cette observation est également la première en Europe. En France, entre 2008 et 2020, M. sculpturalis a été observée dans 127 communes réparties dans 36 départements (Observatoire des abeilles exotiques de France métropolitaine, état des connaissance du 21 juin 2020). Des observations ont également été rapportées en Italie (2009), en Allemagne (2015), en Autriche (2017) ainsi qu’en Espagne et en Ukraine (2018), et au Liechtenstein (2019).

L’espèce pourrait entrer en compétition avec les abeilles indigènes pour les ressources alimentaires et les sites de nidifications (plusieurs cas d’éviction d’Osmia spp. et Xylocopa spp. de leurs nids ont déjà été signalées). Les « hôtels à abeilles » constituent des lieux favorables à leur nidification, avec une corrélation négative entre la présence de M. sculpturalis dans l’hôtel et celles d’abeilles indigènes (Geslin et al. 2020). Leur présence pourrait modifier le réseau plantes-pollinisateurs local, et elles pourraient également participer à la dispersion de certaines plantes exotiques.

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions : Benoit Geslin et Violette Le Féon, Observatoire des abeilles

Date de rédaction : 21/07/2020, version 2

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
X