Melanoides tuberculatus


Nom commun : Mélanie tropicale
Catégories : FAUNE
Famille : Thiaridae
Milieu : Eau douce
Origine géographique : Afrique et Asie du Sud
Nom Anglais : Red-rimmed Melania
Auteur : Müller, 1774
Introduction en France : métropole et outre-mer

MODALITÉS DE GESTION
Pas d'information disponible actuellement.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
La Mélanie tropicale a été introduite pour l'aquariophilie (introduction de l'espèce en tant que telle et introduction accidentelle avec des plantes aquatiques) dans les années 1930 aux Etats-Unis, en Amérique du Sud dans les années 1970, en Guadeloupe et en Martinique en 1979.  Cette espèce tropicale dont l'aire de répartition s'étendrait du nord de l'Afrique à l'Asie peut désormais être considérée comme cosmopolite. L'espèce est présente dans d'autres collectivités d'outre-mer : Nouvelle-Calédonie, La Réunion, Polynésie française, Wallis et Futuna (Gargominy in UICN France, 2017). En France métropolitaine, l'espèce est mentionnée dans le Loir-et-Cher (1998 et 2002), dans l'Aude (2015), l'Hérault (2003) et les Bouches-du-Rhône (2002) (INPN - CardObs).

La reproduction pouvant être parthénogénétique, l'introduction d'un seul individu pourrait servir à établir une population. Etant donné sa forte compétitivité, Melanoides tuberculata, peut supplanter d'autres espèces de mollusques aquatiques indigènes ou endémiques (Gargominy in UICN France, 2017). L'espèce n'a pas d’impact négatif sur les macrophytes (Madsen, 2012). Melanoides tuberculata est connu pour être un hôte intermédiaire de différents trématodes qui peuvent être nuisibles pour les populations humaines (Gargominy in UICN France, 2017).

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 31/08/2017, version 1



Product Description

Pas de retour d'expérience de gestion disponible actuellement.USGS
Online guide to the animals of Trinidad and Tobago

INPN
DAISIE
CABI
WORMS
Espèces exotiques envahissantes outre-mer

 

Espèce non réglementée.

CITATION

GT IBMA. 2016. Melanoides tuberculata. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Agence française pour la biodiversité.

Melanoides tuberculatus – Centre de ressources

CITATION

GT IBMA. 2016. Melanoides tuberculata. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Agence française pour la biodiversité.

UGS : Melanoides tuberculatus Catégories : ,

Melanoides tuberculatus

Nom commun : Mélanie tropicale
Catégories : FAUNE
Famille : Thiaridae
Milieu : Eau douce
Origine géographique : Afrique et Asie du Sud
Nom Anglais : Red-rimmed Melania
Auteur : Müller, 1774
Introduction en France : métropole et outre-mer

MODALITÉS DE GESTION
Pas d’information disponible actuellement.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
La Mélanie tropicale a été introduite pour l’aquariophilie (introduction de l’espèce en tant que telle et introduction accidentelle avec des plantes aquatiques) dans les années 1930 aux Etats-Unis, en Amérique du Sud dans les années 1970, en Guadeloupe et en Martinique en 1979.  Cette espèce tropicale dont l’aire de répartition s’étendrait du nord de l’Afrique à l’Asie peut désormais être considérée comme cosmopolite. L’espèce est présente dans d’autres collectivités d’outre-mer : Nouvelle-Calédonie, La Réunion, Polynésie française, Wallis et Futuna (Gargominy in UICN France, 2017). En France métropolitaine, l’espèce est mentionnée dans le Loir-et-Cher (1998 et 2002), dans l’Aude (2015), l’Hérault (2003) et les Bouches-du-Rhône (2002) (INPN – CardObs).

La reproduction pouvant être parthénogénétique, l’introduction d’un seul individu pourrait servir à établir une population. Etant donné sa forte compétitivité, Melanoides tuberculata, peut supplanter d’autres espèces de mollusques aquatiques indigènes ou endémiques (Gargominy in UICN France, 2017). L’espèce n’a pas d’impact négatif sur les macrophytes (Madsen, 2012). Melanoides tuberculata est connu pour être un hôte intermédiaire de différents trématodes qui peuvent être nuisibles pour les populations humaines (Gargominy in UICN France, 2017).

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 31/08/2017, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
X