Opuntia ficus-indica


Noms communs : Oponce, Figuiers de Barbarie
Catégorie : FLORE
Famille : Cactaceae
Milieu : Berges des cours d'eau et plans d'eau
Origine géographique : Amérique centrale
Nom anglais : Prickly pear
Auteur : (Linné) Miller, 1768
Introduction en France : Métropole et outre-mer

MODALITÉS DE GESTION
Le contrôle mécanique des oponces peut-être envisagé. Réalisé à la pelle mécanique, il permet d'arracher l'ensemble de la plante et d'éviter les rejets. Le traitement manuel est réalisé à l'aide de fourches (InvMed). La partie aérienne est d'abord coupée, puis les racines sont arrachées.

Sur l'île de La Réunion, un arrachage à la pelle araignée ou un arrachage manuel des plantules et des jeunes plants est effectué. L'extraction des rémanents doit être prévu, pour limiter le risque de bouturage des plants laissés sur place. Deux opérations de gestion ont été menées sur les milieux littoraux, sur une surface totale de 0,6 hectares (ONF La Réunion, 2012)

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Les oponces ont été introduits en Espagne dès le XVIème siècle et mis en culture pour leur fruits (figues de barbarie) ou comme plantes ornementales (Fried, 2012). En France, Opuntia ficus-indica est mentionné dès le XVIème siècle, sur le littoral méditerranéen (SIFlore).

Les oponces entrent en compétition avec la flore indigène des habitats littoraux qui hébergent de nombreuses espèces rares. On les trouve parfois sur les berges de rivière (Fried, 2012). Ses épines peuvent occasionner des blessures au bétail et aux promeneurs (DAISIE).

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions : Conseil départemental de l'Hérault

Date de rédaction 09/02/2017



Product Description

Tentative d’éradication de l’Oponce rose sur la commune de Celles (Hérault)Tela Botanica
CBN Corse

INPN
DAISIE
GISD
CABI

Fried G. 2012. Guide des plantes invasives. Belin, Paris, 272 pp.

Réserves naturelles Catalane. 2011. La gestion des espèces exotiques de la Réserve Naturelle Nationale du Mas Larrieu : le cas du figuier de barbarie.  Atelier espèces exotiques envahissantes. 20 pp.

ONF. 2017. Méthodes de lutte contre les plantes envahissantes. Fiches techniques. GIER. 4 pp.Espèce non réglementée.

CITATION

GT IBMA. 2017. Opuntia ficus-indica. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Onema.

Opuntia ficus-indica – Centre de ressources
UGS Opuntia ficus-indica Catégories ,

Opuntia ficus-indica

Noms communs : Oponce, Figuiers de Barbarie
Catégorie : FLORE
Famille : Cactaceae
Milieu : Berges des cours d’eau et plans d’eau
Origine géographique : Amérique centrale
Nom anglais : Prickly pear
Auteur : (Linné) Miller, 1768
Introduction en France : Métropole et outre-mer

MODALITÉS DE GESTION
Le contrôle mécanique des oponces peut-être envisagé. Réalisé à la pelle mécanique, il permet d’arracher l’ensemble de la plante et d’éviter les rejets. Le traitement manuel est réalisé à l’aide de fourches (InvMed). La partie aérienne est d’abord coupée, puis les racines sont arrachées.

Sur l’île de La Réunion, un arrachage à la pelle araignée ou un arrachage manuel des plantules et des jeunes plants est effectué. L’extraction des rémanents doit être prévu, pour limiter le risque de bouturage des plants laissés sur place. Deux opérations de gestion ont été menées sur les milieux littoraux, sur une surface totale de 0,6 hectares (ONF La Réunion, 2012)

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Les oponces ont été introduits en Espagne dès le XVIème siècle et mis en culture pour leur fruits (figues de barbarie) ou comme plantes ornementales (Fried, 2012). En France, Opuntia ficus-indica est mentionné dès le XVIème siècle, sur le littoral méditerranéen (SIFlore).

Les oponces entrent en compétition avec la flore indigène des habitats littoraux qui hébergent de nombreuses espèces rares. On les trouve parfois sur les berges de rivière (Fried, 2012). Ses épines peuvent occasionner des blessures au bétail et aux promeneurs (DAISIE).

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions : Conseil départemental de l’Hérault

Date de rédaction 09/02/2017

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
X