Ressources

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement.

Espèce non réglementée.

CITATION

GT IBMA. 2016. Stenotaphrum secundatum. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Onema.

UGS : Stenotaphrum secundatum Catégories : ,

Stenotaphrum secundatum

Noms communs : Faux kikuzu, Sténotaphrum
Catégorie : FLORE
Famille : Poaceae
Milieu: Eau douce
Origine géographique : Europe
Nom Anglais : Buffalograss
Auteur : (Walter) Kuntze, 1891
Introduction en France : métropole et outre-mer

MODALITÉS DE GESTION
Le bâchage a été testé sur de petites surfaces en Nouvelle-Zélande, en les laissant sur place pendant au moins 2-3 mois. Ce système est efficace mais ne permet pas d’empêcher une nouvelle invasion de la plante. L’arrachage manuel peut également être réalisé sur de petites surfaces (CABI, 2015).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Le sténotaphrum a été introduit accidentellement par le commerce de fourrage et pour l’ornement (CABI, 2015). En moins d’un siècle, cette espèce s’est naturalisée dans de nombreuses partie du monde. En France, l’espèce est mentionnée en 1940, dans le département de la Creuse (SIFlore).

Dans les milieux naturels, S. secundatum peut former des peuplements denses qui entrent en compétition avec les espèces locales. Ses tiges peuvent monter jusqu’à 1-2 m de haut et empêchent la régénération naturelle des arbustes et arbres dans les zones qu’elle colonise (CABI, 2015).

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 31/05/2016, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X