Ressources

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement

Goulletquer P. 2016. Guide des organismes exotiques marins. Belin. p. 303.

Bishop J.D.D., Wood C.A., Lévêque L., Yunnie A.L.E., Viard F. 2015b. Repeated rapid assessment surveys reveal contrasting trends in occupancy of marinas by non-indigenous species on opposite sides of the western English Channel. Marine Pollution Bulletin 95: 699-706.

Curd A. 2019. Botrylloides diegensis. In: AquaNIS. Editorial Board, 2015. Information system on Aquatic Non-Indigenous and Cryptogenic Species. World Wide Web electronic publication. www.corpi.ku.lt/databases/aquanis. http://www.corpi.ku.lt/databases/index.php/aquanis/. Version 2.36+.

Espèce non réglementée.

CITATION

OFB & UICN France. 2021. Botrylloides diegensis. Base d’information sur les espèces exotiques envahissantes. Centre de ressources Espèces exotiques envahissantes. UICN France et Office français de la biodiversité.

UGS : Botrylloides diegensis Catégories : , Étiquette :

Botrylloides diegensis

Noms communs : Botrylle de San Diego
Catégorie : FAUNE
Famille : Styelidae
Milieu : Eaux marines côtières, en zone subtidale peu profonde
Origine géographique : Pacifique (probable)
Nom anglais : California tunicate
Auteur : Ritter & Forsyth, 1917
Introduction en France : Métropole

MODALITÉS DE GESTION
L’espèce ne fait pas l’objet de mesures de gestion particulières.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Ce tunicier a été signalé en France pour la première fois en 2015, avec des observations remontant à 1999 pour les mers Celtiques et le nord du golfe de Gascogne (Goulletquer, 2016 ; Bishop et al., 2015 ; Curd, 2019). Elle aurait également été retrouvée au Havre (Goulletquer, 2016), ainsi que dans le sud du golfe de Gascogne (Curd, 2019) et sur les côtes méditerranéennes française (Goulletquer, 2016).

Comme B. violaceusBotrylloides diegensis entre potentiellement en compétition pour l’espace avec d’autres espèces se fixant sur des substrats durs (e.g. algues et autres organismes « fouling »). (Pederson et al., 2005). De plus, il est généralement admis que les ascidies coloniales impactent négativement les activités industrielles maritimes (Carver et al., 2006). Cependant, les impacts écologique et économique potentiels de B. diegensis n’ont pas été étudiés.

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions :  Cette fiche a été réalisée en collaboration avec l’UMS PatriNat dans le cadre de la Directive-cadre Stratégie pour le milieu marin – Anne Lizé, relecture par Cécile Massé (UMS PatriNat)

Date de rédaction : 25/03/2021, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X