Lophocladia lallemandii


Noms communs : Lophoclade de Lallemand
Catégorie : FLORE
Famille : Rhodomelaceae
Milieu : Fonds rocheux, substrats durs
Origine géographique : Mer rouge et Océan indien
Nom anglais : Lophocladia lallemandii
Auteur : (Montagne) F.Schmitz, 1893
Introduction en France : Métropole

MODALITÉS DE GESTION
Aucune mesure de gestion spécifique n’est actuellement déployée en France métropolitaine ou dans les pays européens concernés par sa présence. La grande capacité de colonisation de l’espèce empêche toute forme d’éradication manuelle (Cebrian et Ballesteros, 2010). Il s’agit alors d’agir dès le début du processus d’invasion pour contenir l’espèce avant sa propagation, qui entrainerait des coûts de contrôle important pour la conservation des herbiers de posidonie.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Lophocladia lallemandii est observée en Corse depuis 2011 et se serait probablement introduite en Méditerranée par le canal de Suez (Verlaque, 1994 ; Ballesteros et al., 2007). En 2021, plusieurs tapis de L. lallemandii, ont été observés dans le Parc national de Port-Cros, entre 3 et 8 m de profondeur (Parc national de Port-Cros, 2022). La hausse des températures aurait contribué à sa récente migration vers le nord-ouest de la Méditerranée et l’espèce est maintenant présente dans une grande partie de la Méditerranée, à l’exception des eaux marocaines (Benhissoune et al., 2003, Otero et al., 2013).

Des effets négatifs de l’invasion de L. lallemandii ont été décrits pour les herbiers de posidonie, Posidonia oceanica (Ballesteros et al., 2007 ; Sureda et al., 2008) et la faune associée à cet habitat (Box et al., 2009 et 2010 ; Deutero et al., 2010). Dans les aires marines protégées, la propagation des macroalgues envahissantes telles que L. allemandii peut entraîner un déclin de la diversité des communautés marines et réduire l’attrait d’un paysage marin pour les amateurs de plongée sous-marine (Otero et al., 2013).

Des études devront être menées pour de mieux cerner l’ampleur de son implantation et d’appréhender les conséquences de l’arrivée de cette espèce sur le territoire français.

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions :  Cette fiche a été réalisée en collaboration avec le Service PatriNat dans le cadre de la Directive-cadre Stratégie pour le milieu marin

Date de rédaction : 23/02/2022, version 1



Product Description

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellementDORIS
BioObs
UICN MedMIS
UICN (Fiche p.45)

INPN
CABI
WoRMS
AlgaeBase

Détection de Lophocladia lallemandii dans le Parc national de Port-Cros (Var)

Ballesteros, E., Cebrian, E., & Alcoverro, T. (2007). Mortality of shoots of Posidonia oceanica following meadow invasion by the red alga Lophocladia lallemandii. Botanica Marina, 50(1), 8-13.

Benhissoune, S., C.F. Boudouresque, M. Perret-Boudouresque and M. Verlaque. (2003). A checklist of the seaweeds of the Mediterranean and Atlantic coasts of Morocco. IV Rhodophyceae – Ceramiales. Botanica marina 46: 55–68.

Box, A., Sureda, A., & Deudero, S. (2009). Antioxidant response of the bivalve Pinna nobilis colonised by invasive red macroalgae Lophocladia lallemandii. Comparative Biochemistry and Physiology Part C: Toxicology & Pharmacology, 149(4), 456-460.

Box, A., Sureda, A., Terrados, J., Pons, A., & Deudero, S. (2008). Antioxidant response and caulerpenyne production of the alien Caulerpa taxifolia (Vahl) epiphytized by the invasive algae Lophocladia lallemandii (Montagne). Journal of Experimental Marine Biology and Ecology, 364(1), 24-28.

Cabanellas-Reboredo, M., Blanco, A., Deudero, S., & Tejada, S. (2010). Effects of the invasive macroalga Lophocladia lallemandii on the diet and trophism of Pinna nobilis (Mollusca: Bivalvia) and its guests Pontonia pinnophylax and Nepinnotheres pinnotheres (Crustacea: Decapoda). Scientia marina, 74(1), 101-110.

Cebrian, E. & Ballesteros, E. (2007). Invasion of the alien species Lophocladia lallemandii in Eivissa-Formentera (Balearic Islands). In: Pergent Martini, C., El Asmi, S. (Eds.), Proceed. 3rd Med. Symp. Mar. Vegetation, Marseilles, France. C. Le Ravallec Ed., RAC/SPA Publ., Tunis, pp. 34–41. https://doi.org/10.1016/j.aquabot.2009.10.007

Cebrian, E., & Ballesteros, E. (2010). Invasion of Mediterranean benthic assemblages by red alga Lophocladia lallemandii (Montagne) F. Schmitz: depth-related temporal variability in biomass and phenology. Aquatic botany, 92(2), 81-85. https://doi.org/10.1016/j.aquabot.2009.10.007

Deudero, S., Blanco, A., Box, A., Mateu-Vicens, G., Cabanellas-Reboredo, M., & Sureda, A. (2010). Interaction between the invasive macroalga Lophocladia lallemandii and the bryozoan Reteporella grimaldii at seagrass meadows: density and physiological responses. Biological invasions, 12(1), 41-52.

Otero, M., Cebrian, E., Francour, P., Galil, B., Savini, D. (2013). Surveillance des espèces envahissantes marines dans les aires marines protégées (AMP) méditerranéennes : guide pratique et stratégique à l’attention des gestionnaires. UICN. 136 pages.

Patzner, R. A. (1998). The invasion of Lophocladia (Rhodomelaceae, Lophotalieae) at the northern coast of Ibiza (Baleares, western Mediterranean Sea). Bolletí de la Societat d’Història Natural de les Balears, 75-80.

Tiberti, L., Iacono, G., Gambi, M. C., & Mannino, A. M. (2021). Invasions of the non-indigenous red alga Lophocladia lallemandii (Montagne) F. Schmitz off the Island of Ischia (Tyrrhenian Sea, Italy). BioInvasions Record, 10(1).

Verlaque, M. (1994). Inventaire des plantes introduites en Méditerranée : origines et répercussions sur l’environnement et les activités humaines. Oceanol. Acta 17: 1–23.

Espèce non réglementée.

CITATION

OFB & UICN France. 2022. Lophocladia lallemandii. Base d’information sur les espèces exotiques envahissantes. Centre de ressources Espèces exotiques envahissantes. UICN France et Office français de la biodiversité.

Lophocladia lallemandii – Centre de ressources

Ressources

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement

Ballesteros, E., Cebrian, E., & Alcoverro, T. (2007). Mortality of shoots of Posidonia oceanica following meadow invasion by the red alga Lophocladia lallemandii. Botanica Marina, 50(1), 8-13.

Benhissoune, S., C.F. Boudouresque, M. Perret-Boudouresque and M. Verlaque. (2003). A checklist of the seaweeds of the Mediterranean and Atlantic coasts of Morocco. IV Rhodophyceae – Ceramiales. Botanica marina 46: 55–68.

Box, A., Sureda, A., & Deudero, S. (2009). Antioxidant response of the bivalve Pinna nobilis colonised by invasive red macroalgae Lophocladia lallemandii. Comparative Biochemistry and Physiology Part C: Toxicology & Pharmacology, 149(4), 456-460.

Box, A., Sureda, A., Terrados, J., Pons, A., & Deudero, S. (2008). Antioxidant response and caulerpenyne production of the alien Caulerpa taxifolia (Vahl) epiphytized by the invasive algae Lophocladia lallemandii (Montagne). Journal of Experimental Marine Biology and Ecology, 364(1), 24-28.

Cabanellas-Reboredo, M., Blanco, A., Deudero, S., & Tejada, S. (2010). Effects of the invasive macroalga Lophocladia lallemandii on the diet and trophism of Pinna nobilis (Mollusca: Bivalvia) and its guests Pontonia pinnophylax and Nepinnotheres pinnotheres (Crustacea: Decapoda). Scientia marina, 74(1), 101-110.

Cebrian, E. & Ballesteros, E. (2007). Invasion of the alien species Lophocladia lallemandii in Eivissa-Formentera (Balearic Islands). In: Pergent Martini, C., El Asmi, S. (Eds.), Proceed. 3rd Med. Symp. Mar. Vegetation, Marseilles, France. C. Le Ravallec Ed., RAC/SPA Publ., Tunis, pp. 34–41. https://doi.org/10.1016/j.aquabot.2009.10.007

Cebrian, E., & Ballesteros, E. (2010). Invasion of Mediterranean benthic assemblages by red alga Lophocladia lallemandii (Montagne) F. Schmitz: depth-related temporal variability in biomass and phenology. Aquatic botany, 92(2), 81-85. https://doi.org/10.1016/j.aquabot.2009.10.007

Deudero, S., Blanco, A., Box, A., Mateu-Vicens, G., Cabanellas-Reboredo, M., & Sureda, A. (2010). Interaction between the invasive macroalga Lophocladia lallemandii and the bryozoan Reteporella grimaldii at seagrass meadows: density and physiological responses. Biological invasions, 12(1), 41-52.

Otero, M., Cebrian, E., Francour, P., Galil, B., Savini, D. (2013). Surveillance des espèces envahissantes marines dans les aires marines protégées (AMP) méditerranéennes : guide pratique et stratégique à l’attention des gestionnaires. UICN. 136 pages.

Patzner, R. A. (1998). The invasion of Lophocladia (Rhodomelaceae, Lophotalieae) at the northern coast of Ibiza (Baleares, western Mediterranean Sea). Bolletí de la Societat d’Història Natural de les Balears, 75-80.

Tiberti, L., Iacono, G., Gambi, M. C., & Mannino, A. M. (2021). Invasions of the non-indigenous red alga Lophocladia lallemandii (Montagne) F. Schmitz off the Island of Ischia (Tyrrhenian Sea, Italy). BioInvasions Record, 10(1).

Verlaque, M. (1994). Inventaire des plantes introduites en Méditerranée : origines et répercussions sur l’environnement et les activités humaines. Oceanol. Acta 17: 1–23.

Espèce non réglementée.

CITATION

OFB & UICN France. 2022. Lophocladia lallemandii. Base d’information sur les espèces exotiques envahissantes. Centre de ressources Espèces exotiques envahissantes. UICN France et Office français de la biodiversité.

UGS Lophocladia lallemandii Catégories , , , Étiquette

Lophocladia lallemandii

Noms communs : Lophoclade de Lallemand
Catégorie : FLORE
Famille : Rhodomelaceae
Milieu : Fonds rocheux, substrats durs
Origine géographique : Mer rouge et Océan indien
Nom anglais : Lophocladia lallemandii
Auteur : (Montagne) F.Schmitz, 1893
Introduction en France : Métropole

MODALITÉS DE GESTION
Aucune mesure de gestion spécifique n’est actuellement déployée en France métropolitaine ou dans les pays européens concernés par sa présence. La grande capacité de colonisation de l’espèce empêche toute forme d’éradication manuelle (Cebrian et Ballesteros, 2010). Il s’agit alors d’agir dès le début du processus d’invasion pour contenir l’espèce avant sa propagation, qui entrainerait des coûts de contrôle important pour la conservation des herbiers de posidonie.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Lophocladia lallemandii est observée en Corse depuis 2011 et se serait probablement introduite en Méditerranée par le canal de Suez (Verlaque, 1994 ; Ballesteros et al., 2007). En 2021, plusieurs tapis de L. lallemandii, ont été observés dans le Parc national de Port-Cros, entre 3 et 8 m de profondeur (Parc national de Port-Cros, 2022). La hausse des températures aurait contribué à sa récente migration vers le nord-ouest de la Méditerranée et l’espèce est maintenant présente dans une grande partie de la Méditerranée, à l’exception des eaux marocaines (Benhissoune et al., 2003, Otero et al., 2013).

Des effets négatifs de l’invasion de L. lallemandii ont été décrits pour les herbiers de posidonie, Posidonia oceanica (Ballesteros et al., 2007 ; Sureda et al., 2008) et la faune associée à cet habitat (Box et al., 2009 et 2010 ; Deutero et al., 2010). Dans les aires marines protégées, la propagation des macroalgues envahissantes telles que L. allemandii peut entraîner un déclin de la diversité des communautés marines et réduire l’attrait d’un paysage marin pour les amateurs de plongée sous-marine (Otero et al., 2013).

Des études devront être menées pour de mieux cerner l’ampleur de son implantation et d’appréhender les conséquences de l’arrivée de cette espèce sur le territoire français.

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions :  Cette fiche a été réalisée en collaboration avec le Service PatriNat dans le cadre de la Directive-cadre Stratégie pour le milieu marin

Date de rédaction : 23/02/2022, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
X