Ressources

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement.

Tokarska-Guzik, B. & Dajdok, Z. (2007). Invasive Alien Species fact sheet, Mimulus guttatus. From online database of the North European and Baltic network on invasive alien species (NOBANIS).

Truscott, A.M., Palmer, S.C.F., Soulsby, C. & Hulme, P.E. (2008) Assessing the vulnerability of riparian vegetation to invasion by Mimulus guttatus: relative importance of biotic and abiotic variables in determining species occurrence and abundance. Diversity & Distributions 14(2): 412-421.

Truscott, A.M., Palmer, S.C.F., Soulsby, C., Westaway, S. & Hulme, P.E. (2008) Consequences of invasion by the alien plant Mimulus guttatus on the species composition and soil properties of riparian plant communities in Scotland. Perspectives in Plant Ecology, Evolution and Systematics 10(4): 231-240.

Truscott, A.M., Soulsby, C., Palmer, S.C.F., Newell, L. & Hulme, P.E. 2006. The dispersal characteristics of the invasive plant Mimulus guttatus and the ecological significance of increased occurrence of high-flow events. Journal of Ecology 94: 1080–1091.

Espèce non réglementée.

CITATION

GT IBMA. 2016. Erythranthe guttata (Mimulus guttatus). Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Onema.

UGS : Erythranthe guttata (Mimulus guttatus) Catégories : ,

Erythranthe guttata (Mimulus guttatus)

Nom commun : Mimule tachetée
Catégorie : FLORE
Famille : Scrophulariaceae
Milieu : Berges de cours d’eau, lacs, prairies humides
Origine géographique : ouest de l’Amérique du Nord
Nom Anglais : Monkeyflower
Auteur : De Candolle, 1813
Introduction en France : métropole

MODALITÉS DE GESTION
Pas de modalité de gestion connue actuellement.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
L’espèce a été introduite pour l’ornement et s’est échappée de jardins. En Belgique, les premières observations datent de 1953 et l’espèce est depuis régulièrement signalée (Invasive species in Belgium).

Les études réalisées en République tchèque et au Royaume-Uni montrent que les populations de Mimulus sont soumises à de fortes variations inter-annuelles et forment principalement des tapis discrets le long des ruisseaux causant peu ou pas d’impact sur les espèces indigènes. Des tapis plus denses sont rarement observés dans les communautés perturbées. Dans ce cas, les mimules modifient de manière significative à la fois la composition des espèces et de la structure des communautés végétales riveraines (Sparganio – Glycerion fluitantis, Bidentetea tripartiti) (Truscott et al., 2006 et 2009).

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 23/05/2016, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
Phytolacca americana - Emilie Mazaubert
X