Ressources

Pas de retour d’expérience de gestion disponible actuellement

Goulletquer P. 2016. Guide des organismes exotiques marins. Belin. p. 303.

Pérès J.M. 1952. Les ascidies de la roche littorale Corse. Recueil des Travaux de la Station Marine d’Endoume 6: 35-44.

Leung Tack Kit D. 1975. Étude qualitative et quantitative des salissures biologiques de plaques expérimentales immergées en pleine eau. 5 – Les ascidies. Tethys 7(2-3): 223-234.

Fiala-Medioni A. 1974. Ascidies du benthos rocheux de Banyuls-Sur-Mer. Inventaire faunistique et notes écologiques. Vie Milieu 24(1): 193-207.

Sutherland P. 1978. Functional roles of Schizoporella and Styela in the fouling community at Beaufort, North Carolina. Ecology 59: 257-264.

Espèce non réglementée.

CITATION

OFB & UICN France. 2021. Styela plicata. Base d’information sur les espèces exotiques envahissantes. Centre de ressources Espèces exotiques envahissantes. UICN France et Office français de la biodiversité.

UGS : Styela plicata Catégories : , Étiquette :

Styela plicata

Noms communs : Ascidie blanche plissée
Catégorie : FAUNE
Famille : Styelidae
Milieu : Rochers et infrastructures artificielles des zones côtières et estuarienne
Origine géographique : Incertaine (Atlantique Nord-Ouest ou Pacifique nord-ouest)
Nom anglais : Pleated Tunicate
Auteur : Lesueur, 1823
Introduction en France : Métropole

MODALITÉS DE GESTION
L’espèce ne fait pas l’objet de mesures de gestion particulières.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Sur les côtes françaises méditerranéennes, elle est retrouvée pour la première fois en 1950 à Ajaccio et Bonifacio en Corse (Pérès, 1952), puis en 1964-1965 à Nice (Leung Tack Kit, 1975). Elle est ensuite signalée en 1974 dans le port de Banyuls-sur-Mer (Fiala-Medioni, 1974).

Styela plicata est un organisme « fouling » qui colonise les coques des navires, les équipements de pêche, les ancres ainsi que les autres infrastructures artificielles humaines (Nemesis, s.d.). De plus, la présence de S. plicata inhibe le recrutement et la croissance des larves d’autres espèces Sutherland, 1978).

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions :  Cette fiche a été réalisée en collaboration avec l’UMS PatriNat dans le cadre de la Directive-cadre Stratégie pour le milieu marin – Anne Lizé, relecture par Cécile Massé (UMS PatriNat)

Date de rédaction : 18/03/2021, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X