Commentaire de Nicolas PIPET : La gestion des jussies en Grande-Bretagne

 In Non classifié(e)

Nicolas PIPET [Responsable de l’entretien et de la maintenance, Institution Interdépartementale du Bassin de la Sèvre Niortaise
(nicolas.pipet@sevre-niortaise.fr ; https://www.sevre-niortaise.fr/)
Membre du réseau d’expertise scientifique et technique (REST EEE) – cliquez sur la photo pour en savoir plus

Commentaire suite à l’article : « La gestion des jussies en Grande-Bretagne » (A. Dutartre, oct 2020)

 

Tout d’abord le terme d’éradication m’a surpris au sujet de la mise en place d’un plan de gestion sur les jussies à l’échelle d’un pays même si au début de ce plan il ne s’agissait que de quelques sites colonisés et connus (comme bien souvent malheureusement). Connaissant bien la plante et ses caractéristiques et toutes les difficultés dans la mise en œuvre des méthodes de gestion et leurs efficacités, je croyais ne plus lire ce terme ou bien uniquement dans certains cas très précis.

Les premiers essais d’application d’herbicides semblent efficaces mais pour quelle durée réelle : au-delà des suivis sur plusieurs semaines, que se passe-t-il ensuite ? De plus, aucune information n’est fournie sur les impacts de ces applications et un rappel de la réglementation aurait mérité d’être apporté.

Le rapport de 2010 « d’analyse des coûts économiques des espèces non indigènes envahissantes en Grande-Bretagne » est une étape importante, je pense, pour prendre le recul nécessaire à une stratégie de gestion à grande échelle, ouvrir la mallette des nombreuses méthodes déjà utilisées/testées dans différents pays et se poser toutes les questions relatives aux impacts des interventions, celles d’application d’herbicides notamment.

Le volet communication/sensibilisation, retour d’informations, système de veille et d’alerte semble bien fonctionner et son extension dans le temps vers un public moins averti est une bonne démarche qui contribue à une meilleure efficacité du principe de « détection précoce et action rapide » développé en France depuis quelques années.

Cet article montre bien la démarche de recherches, de tests de méthodes, d’analyses de ce qui se fait localement mais aussi dans d’autres pays, d’amélioration de la connaissance sur biologie/écologie de l‘espèce, la communication et l’ouverture au plus large public possible pour obtenir des informations sur la localisation de l’espèce et un budget alloué à cette action bien précise, …

Au final, la mobilisation de tous sur une période donnée est une bonne stratégie installée dans le temps et sur des supports/bases solides pour obtenir de bons résultats. Le plus difficile est peut-être désormais que cette action bien menée dès le départ perdure car rien n’est jamais acquis avec cette plante, on en découvre tous les jours…

Nicolas Pipet, 23 octobre 2020

Lisez l’article d’A. Dutartre : La gestion des jussies en Grande-Bretagne
[Cliquez sur ce lien]

Cet article est également disponible en : Anglais

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X