Nouvelle publication : clarification de la terminologie relative aux espèces exotiques

 In Actualités

Nous sommes ravis d’annoncer la publication dans la revue en ligne Naturae d’un article qui propose de clarifier les termes et les concepts utilisés pour décrire l’indigénat et les processus d’introduction, de naturalisation et d’invasion des plantes.

Plantes invasives, exotiques, envahissantes, exogènes, allochtones, archéophytes, xénophytes… il est facile de se perdre dans la jungle de ce jargon ! Partant du constat que les discours confondent encore trop souvent « plantes exotiques » et « plantes exotiques envahissantes » (ces dernières n’étant qu’une faible proportion des premières) et que de nombreux concepts importants restent mal connus ou ne sont maîtrisés que par quelques spécialistes, les auteurs proposent ici une synthèse actualisée et rigoureuse de la terminologie relative aux espèces végétales exogènes.

L’article reprécise aussi des concepts méconnus tels que celui d’espèce néo-indigène, soulignant l’importance de distinguer les plantes exogènes introduites directement par les humains, des plantes néo-indigènes dont la répartition s’est récemment étendue au-delà de leurs limites historiques mais par dispersion naturelle et sans aide directe des humains (pour les néo-indigènes, l’influence des humains peut toutefois se manifester de manière indirecte par exemple à travers les effets du changement climatique).

Grâce aux définitions et au cadre clair et précis fournis par leur article, les auteurs espèrent diffuser une meilleure connaissance du processus d’invasion et permettre une meilleure communication entre les différents acteurs impliqués dans la gestion des plantes exotiques envahissantes et la conservation de la biodiversité.

Ce travail, coordonné par Guillaume Fried de l’Unité Entomologie & Botanique de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) à Montpellier, est le fruit des réflexions du Groupement de Recherche (GdR) « Archéophytes et Néophytes de France » (GdR ANF, financé par l’INEE-CNRS entre 2016 et 2019) qui a permis de rassembler l’expertise des botanistes des Conservatoires botaniques nationaux, de l’Office français de la biodiversité, ainsi que des chercheurs en écologie et en archéobotanique.

N’hésitez pas à consulter la revue Naturae pour accéder à l’intégralité de cet article : https://sciencepress.mnhn.fr/fr/periodiques/naturae/2024/4

 

 

Rédaction : Guillaume Fried (ANSES)

Photo du bandeau: Solanum elaeagnifolium Cav. (Solanaceae), la Morelle à feuilles de chalef,
espèce originaire d’Amérique du Nord et naturalisée en France hexagonale, notamment dans l’Hérault, ici à Vic-la-Gardiole.
Crédit photo: Guillaume Fried – Anses

 

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X