Zoom sur le programme Interreg Europe – INVALIS – Protéger la biodiversité européenne contre les EEE

 In Actualités

Les invasions biologiques sont considérées comme l’une des plus grandes menaces pour la biodiversité et les écosystèmes naturels. Les espèces exotiques envahissantes (EEE) peuvent servir de vecteurs de nouvelles maladies, provoquer l’extinction des espèces indigènes, modifier les processus écosystémiques et réduire la valeur de la terre et de l’eau pour les activités humaines.

Le programme Interreg INVALIS permettra aux autorités territoriales participantes de relever les défis communs associés aux invasions biologiques telles que:

  1. le manque de connaissances dans la vulnérabilité des écosystèmes aux invasions biologiques et à la répartition des espèces,
  2. le manque de sensibilisation aux risques environnementaux et socio-économiques des EEE,
  3. le faible niveau de la coopération entre les autorités publiques et les principales parties prenantes pour la mise en œuvre des mesures de gestion des EEE,
  4. les conflits d’intérêts.

Ainsi INVALIS rassemble 7 partenaires de 7 pays pour améliorer leurs politiques environnementales en appuyant des mesures politiques de prévention, de détection précoce et de contrôle des EEE :

  • Centre National pour l’Environnement et le Développement Durable de Grèce (Chef de file),
  • Fondation Lombarde pour l’Environnement en Italie,
  • Ministère régional de l’environnement et du rural, des politiques agricoles et du territoire – Gouvernement régional d’Estrémadure en Espagne,
  • Office de l’Environnement de la Corse en France,
  • Agence Régionale du Développement de Bucharest-Ilfov en Roumanie,
  • Institut des Sciences, des Technologies et de l’Agroenvironnement de l’Université de Porto au Portugal,
  • Région de planification de Zemgale en Lettonie.

Le programme a débuté le 1 juin 2018 et se termine le 31 mai 2023 avec un budget de 1 384 618 €.

Impacts attendus

  • Recrutement de 200 personnes dans les administrations publiques pour mettre en œuvre efficacement les politiques de gestion des EEE,
  • 10 millions d’euros débloqués pour soutenir des projets visant à accroître la résilience des écosystèmes naturels face aux EEE et pour mener des actions d’éradication / de contrôle des espèces hautement prioritaires,
  • Sensibilisation accrue de plus de 1000 parties prenantes à l’impact des EEE sur la biodiversité, l’économie et la santé humaine.

Principaux résultats et bénéficiaires

  • 6 plans d’action visant à améliorer les instruments politiques visés, au bénéfice des autorités de gestion et des bénéficiaires,
  • 3 ateliers interrégionaux, 2 visites de sites et 1 événement européen d’apprentissage des politiques visant à promouvoir le renforcement des capacités des partenaires et des parties prenantes,
  • 18 notes d’orientation visant à transférer les enseignements tirés d’INVALIS aux autorités publiques de l’UE,
  • Un cadre d’évaluation des risques à l’intention des administrations publiques de l’UE pour évaluer la vulnérabilité des écosystèmes régionaux aux EEE,
  • 4 rapports d’analyse de base sur les besoins territoriaux et les pratiques de gestion des EEE.

Un premier atelier interrégional a été organisé à Ajaccio du 10 avril 2019 au 12 avril 2019 pour échanger sur les différentes méthodes de contrôles et d’éradications des EEE.

En savoir plus :

Cet article est également disponible en : Anglais

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X