CITATION

OFB & UICN France. 2020. Berberis aquifolium. Base d’information sur les espèces exotiques envahissantes. Centre de ressources Espèces exotiques envahissantes. UICN France et Office français de la biodiversité.

Catégories : ,

Berberis aquifolium (Mahonia aquifolium)

Nom commun : Faux houx, Mahonia à feuilles de Houx
Catégorie : FLORE
Famille : Berberidacea
Milieu : Prairies, forêts et dunes côtières
Origine géographique : Amérique du nord
Nom Anglais : Oregon grape
Auteur : Pursh, 1814
Introduction en France : Métropole et outre-mer

MODALITÉS DE GESTION
En Belgique, quatre options de gestion ont été évaluées par Adriaens et al. (2019) : (1) arrachage manuel à l’aide d’une pelle, (2) application foliaire d’herbicide (glyphosate à 5%), (3) coupe de la tige + application d’herbicide (glyphosate) sur la souche, (4) comme l’option 3 avec application de sel saturé (NaCI) au lieu d’herbicide. L’efficacité a été mesurée par l’absence de repousse un an après le traitement. 118 plantes au total ont été traitées et les résultats suivants ont été obtenus. L’application foliaire d’herbicide était la méthode la plus efficace (26 plantes tuées sur 31). Le traitement des tiges par du glyphosate avait un effet intermédiaire (13 plantes sur 20 tuées). L’arrachage manuel a tué 12 plantes sur 33. L’espèce développe un système racinaire très ramifié qui peut être difficile à déraciner manuellement. L’application de sel sur la souche a peu d’effet (23 plantes sur 25 ont repoussé).

Il a été observé (Soldaat & Auge, 1998) que l’arbuste était fortement attaqué par la mouche à fruit Rhagoletis meigenii, prédatrice de graines et originaire d’Europe.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Berberis aquifolium est originaire d’Amérique du Nord. Importé en Europe en 1822, cet arbuste est une espèce ornementale relativement courante dans les jardins. Plantée également pour servir de couvert au gibier, le Mahonia à feuille de houx colonise les bois et est dispersé par la faune sauvage qui consomme ses baies et son rhizome. Il se propage aujourd’hui dans les sous-bois et peut présenter localement un caractère envahissant qui peut, comme en Belgique ou en Allemagne, être jugé très problématique (CBN Bailleul, 2015).

Dans la région OEPP, l’espèce a été signalée dans les pays suivants : Allemagne, Belgique, Bulgarie, France, Ouzbékistan, Pays-Bas, Royaume-Uni, Russie et Suisse. B. aquifolium peut envahir divers habitats naturels (prairie, forêts et dunes côtières) ou anthropogènes. Dans ces habitats, elle peut entrer en compétition avec la végétation native et causer des impacts négatifs sur la diversité biologique (OEPP, 2020).

Répartitions :
En France métropolitaine
Dans le monde

Contributions : 

Date de rédaction : 16/06/2020, version 2.

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X