CITATION

GT IBMA. 2017. Hypania invalida. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Agence française pour la biodiversité.

UGS : Hypania invalida Catégories : ,

Hypania invalida

Nom commun : Hypania invalida
Catégorie : FAUNE
Famille : Ampharetidae
Milieu : Eau douce
Origine géographique : Ponto-Caspien
Nom Anglais :
Auteur : Grube, 1860
Introduction en France : métropole

MODALITÉS DE GESTION
L’espèce ne fait pas l’objet de mesures de gestion particulières.

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTES
Ce polychète d’eau douce originaire du bassin Ponto-caspien est présent dans les principaux bassins versants français : la Moselle, la Marne, la Seine, le Rhin et le Rhône. Provenant du delta du Danube, H. invalida est observé pour la première fois en France dans la Meuse en 2000 (Vanden Boscche et al., 2001 in Devin et al., 2006). Elle serait passée du bassin du Danube à celui du Rhin en empruntant le canal du Main.  Elle est également observée dans la Seine en 2000 (dans l’estuaire en 2001 et à Paris en 2000), dans la Moselle en 2011, dans la Marne en 2001 et dans le Rhône en 2002 (Devin et al., 2006). Sa dispersion rapide est liée aux activités humaines comme la navigation et à la dérive des larves planctoniques vers l’aval pour le Rhône et la Seine (Devin et al., 2006).

Ses grandes capacités d’adaptation (espèce euryèce) en font le polychète d’eau douce avec la distribution la plus vaste dans le bassin ponto-caspien. Il devient cosmopolite dès que l’homme favorise son déplacement (Devin et al., 2006).

D’après Devin et ses collègues, 2006, cette espèce semble tirer parti de la disponibilité d’habitats engendrée par l’aménagement des voies d’eau pour la navigation mais probablement également d’une faible résistance de la faune en place. Les chutes de densité consécutives à son explosion démographique suggèrent un faible pouvoir compétiteur, la taille, la forme, la position sur le substrat et le mode de nutrition de cet animal ne lui permettant pas de lutter efficacement contre des espèces plus agressives ou mieux adaptées. En termes de conséquences potentielles, l’installation de H. invalida ajoute à la faune des eaux douces d’Europe occidentale une nouvelle espèce encrassant le substrat du fait de la construction de tubes vaseux fixés. Il peut en résulter un colmatage des substrats nuisible aux espèces psammophiles et lithophiles.

Répartitions :
En France : données indisponibles
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 02/08/2017, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X