CITATION

GT IBMA. 2017. Limnomysis benedeni. Base d’information sur les invasions biologiques en milieux aquatiques. Groupe de travail national Invasions biologiques en milieux aquatiques. UICN France et Agence française pour la biodiversité.

UGS : Limnomysis benedeni Catégories : ,

Limnomysis benedeni

Nom commun : Limnomysis benedeni
Catégorie : FAUNE
Famille : Mysinae
Milieu : Eau douce
Origine géographique : Ponto-Caspien
Nom Anglais :
Auteur : Czerniavsky, 1882
Introduction en France : métropole

MODALITÉS DE GESTION
Actuellement, aucune mesure de prévention ou de gestion spécifique n’a été proposée pour L. benedeni. Des mesures préventives peuvent néanmoins êtres mises en place, comme le contrôle et le traitement des eaux de ballast (Taylor et al., 2002). Aucune technique n’est actuellement connue pour gérer L. benedeni une fois que des populations sont établies dans une masse d’eau (CABI, 2015).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
Originaire de la région Ponto-caspienne, L. benedeni a gagné les eaux françaises du Rhin, après avoir dépassé le canal Main-Danube. Les premières observations datent de 1998 dans le cours moyen du Rhin. Le transport passif dû à la navigation est un facteur important de son expansion dans les voies d’eau navigables d’Europe. En France, en 2000, Wittman et Ariani indiquaient qu’on pouvait prévoir que les fleuves principaux de France seraient colonisés au bout de quelques années ou plusieurs dizaines d’années, par les canaux navigables reliant le Rhin, la Marne et le Rhône. Ils indiquaient également qu’en suivant le courant du Rhône, l’espèce pourrait gagnef la côte méditerranéenne. En 2009, les mêmes auteurs notent une extension importante de l’aire de répartition de l’espèce et la signalent dans la Moselle (Wittmann et Ariani, 2009).

L’espèce n’a jamais été introduite volontairement en Europe occidentale, contrairement à l’Europe orientale, où des colonisation extensives ont été entreprises dans les années 1950-1960, dans le cadre d’initiatives concernant la pêche. Des populations sont établies en Hongrie, Lithuanie, Kazachstan et Usbekistan (Wittman et Ariani, 2000).

Les impacts de l’espèce sont peu documentés, mais l’étude des populations établies en Autriche montrent qu’aucune modification de la communauté du zooplantcon n’a été remarquée, l’espèce occupant une position marginale dans le réseau trophique fluvial. D’après Wittman et Ariani, 2000, aucune modification importante n’est attendue au niveau des écosystèmes d’eau douce de France.

Répartitions :
En France
En Europe

Contributions :

Date de rédaction : 01/08/2017, version 1

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
Pacifastacus leniusculus - Theo Duperray
X