Pas de fiche française disponible actuellement (voir liens utiles pour plus d’information sur l’espèce).

CITATION

OFB & UICN France. 2020. Cardiospermum grandiflorum. Base d’information sur les espèces exotiques envahissantes. Centre de ressources Espèces exotiques envahissantes. UICN France et Office français de la biodiversité.

UGS : Cardiospermum grandiflorum Catégories : , , ,

Cardiospermum grandiflorum

Nom commun : Corinde à grandes fleurs, Vigne ballon
Catégorie : FLORE
Famille : Sapindaceae
Milieu : Milieux ouverts, habitats perturbés
Origine géographique : Amériques
Nom anglais : Balloon vine
Auteur : Swartz
Introduction en France : Métropole et outre-mer

MODALITÉS DE GESTION
La gestion de C. grandiflorum se fait principalement par une élimination manuelle ou brûlis (EPPO, 2017). L’élimination manuelle consiste à couper les plantes à leur base. Une fois la biomasse aérienne morte, les racines sont déterrées pour éviter la repousse.

Chaque plant peut produire plusieurs centaines de graines qui formeront une banque dans le sol. Les graines peuvent rester viables jusqu’à 2 ans (Vivian-Smith & Panetta, 2002).

Des essais de contrôle biologique sont menés contre l’espèce en Afrique du Sud. Dix-sept insectes et deux agents fongiques ont été identifiés comme pathogènes de la plante dans son aire de répartition sud-américaine, et font l’objet de tests de spécificité en Afrique du Sud (McKay et al., 2010, Simelane et al., 2011).

MODALITÉS D’INTRODUCTION EN FRANCE ET IMPACTS DOCUMENTÉS
En France, l’espèce est uniquement présente dans les départements des Landes et des Alpes-Maritimes. L’espèce a été enregistrée pour la première fois à Menton, en zone urbaine.

Considérée comme occasionnelle en France et en Italie, C. grandiflorum est indiquée comme en cours d’établissement sur le territoire européen d’après l’analyse de risque de l’EPPO (2017). C.  grandiflorum est une mauvaise herbe nuisible déclarée en Australie et en Afrique du Sud. Elle est signalée comme envahissante dans de nombreux autres pays et susceptible de se propager.

Une fois établie, cette liane se développe rapidement dans la cime des arbres et forme un épais rideau de tiges qui bloque la lumière et peut abriter ravageurs et maladies.
L’espèce rentre en compétition avec les autres espèces déjà en place. Elle présente ainsi une menace potentielle pour les communautés végétales et peut affecter négativement l’ensemble des processus écosystémiques (Coutts-Smith et Downey, 2006).
En Afrique de l’Est, des populations denses de C. grandiflorum envahissantes entravent la libre circulation de la faune sauvage et du bétail.

Répartitions :
En France
Dans le monde

Contributions :

Date de rédaction : 20/03/2020, version 1.

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X