Les jussies préoccupent aussi les chercheurs américains

 In dossiers de la lettre d'information

Bien que certains des taxons de jussies que nous connaissons en métropole soient présents depuis des décennies sur le territoire des Etats Unis d’Amérique, leur extension y est apparemment devenue problématique puisqu’un récent rapport de Brenda J. Grewell et ses collègues est consacré aux priorités de recherche et de gestion de ces taxons de “water primroses“.

Rédigé dans le cadre des programmes de recherches sur le contrôle des plantes aquatiques développés par le corps des ingénieurs de l’armée des États-Unis (United States Army Corps of Engineers), ce rapport passe en revue les thématiques concernant la gestion de ces taxons (taxonomie et génétique, écologie et impacts, techniques de gestion) en présentant des sélections d’écosystèmes impactés et d’études de cas de gestion. Il se termine en identifiant huit priorités de recherche, portant sur ces thématiques et en y ajoutant les questions de restauration des milieux colonisés et les implications du changement climatique.

L’intérêt de ce rapport nous a conduits à en rédiger une synthèse en français permettant une plus large diffusion des informations qu’il contient, pour mieux comprendre le regard porté par des chercheurs étrangers sur la gestion de ces taxons.

Une version de cette synthèse (13 pages) est disponible ici.

Cet article est également disponible en : Anglais

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
Azolla filiculoides - Emilie MazaubertLudwigia grandiflora - Alain Dutartre
X