Deuxième session de formation sur les Espèces non-indigènes (ENI) marines

 In Actualités, Evènements

Du 3 au 6 octobre dernier, s’est tenue la deuxième formation sur les espèces non-indigènes (ENI) en milieu marin. Organisée dans le cadre du Centre de ressources EEE par le Comité français de l’UICN, l’Office français de la biodiversité, avec l’appui de PatriNat, cette session a rassemblé une douzaine de participants à l’Ifremer à Arcachon.

Intitulée « De la prévention à la surveillance des ENI marines : connaissances et défis pour la gestion », les objectifs de cette formation étaient  :

  • de définir les principaux termes du champ lexical des ENI marines et retranscrire les concepts et les différentes étapes du processus d’invasion ;
  • d’utiliser les différentes ressources réglementaires relatives aux ENI marines et s’adresser aux acteurs clés sur le sujet ;
  • d’identifier et de proposer des mesures de biosécurité et communiquer sur les bons réflexes de prévention des ENI marines ;
  • de retranscrire les étapes d’une démarche de surveillance ;
  • d’analyser les enjeux liés à la gestion des ENI marines et identifier les points de vigilance ;
  • de mobiliser les connaissances acquises pour des cas concrets lors du développement de projets d’apprentissage.

Pendant 4 jours, les participants ont pu bénéficier d’un enseignement utilisant des méthodes de pédagogie active par lesquelles ils ont pu acquérir des connaissances générales sur le sujet.

Atelier sur la conduite de projet appliquée aux ENI marines © PatriNat

Atelier sur la réglementation relative aux ENI marines © Comité français de l’UICN

Atelier sur les impacts des ENI marines              © Comité français de l’UICN

Alliant théorie et pratique, une demi-journée de terrain a été organisée afin d’expérimenter des techniques d’échantillonnage en mer afin de rechercher la présence de la Moule asiatique (Arcuatula senhousia) et de Mnemiopsis leidyi. Des prélèvements sur les pontons du port leur ont également permis d’identifier plusieurs ENI telles que des ascidies (Botrylloides spp., Styela clava…), des bryozoaires comme Watersipora subatra et des algues, notamment Dictyota cyanoloma. Une présentation de la problématique propre au contexte local a également été proposée par l’Ifremer.

Echantillonnage en mer à bord du bateau de la station marine d’Arcachon                                     © Comité français de l’UICN

Identification des ENI sur les pontons du port d’Arcachon © Comité français de l’UICN

ENI marines observées sous les pontons du port d’Arcachon © PatriNat

Rassemblant des représentants de diverses structures et de plusieurs façades maritimes de métropole (DDTM de l’Ille-et-Vilaine, Parc National des Calanques, Parc marin d’Arcachon, CPIE Bassin de Thau, DREAL Nouvelle-Aquitaine, Service départemental de l’OFB du Morbihan, DREAL Occitanie, IFREMER, CPIE Normandie et Comité français de l’UICN), cette formation a été un lieu d’échanges et de partage d’expériences privilégiés.

Fort de cette première session en pédagogie active sur les ENI marines, le Centre de ressources, en lien avec ses partenaires, poursuivra ses actions d’accompagnement de la montée en compétence des acteurs confrontés aux invasions biologiques, suivant le cycle de formations mis en place dans le cadre de ses missions.

Pour en savoir plus : Clara Singh et Yohann Soubeyran (Comité français de l’UICN), Coraline Jabouin (OFB), Cécile Massé et Suzie Humbert (PatriNat)

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X