4e Conférence sur l’entretien des Jardins, Espaces Végétalisés et Infrastructures (JEVI), 19 et 20 octobre 2016 – Toulouse

 In Actualités

Afficher l'image d'origineLa Conférence sur l’entretien des Jardins, Espaces Verts et Infrastructures (JEVI) était organisée pour la 4ème fois par l’Association Française de Protection des Plantes (AFPP)  à Toulouse les 19 et 20 octobre 2016 et a réuni plus de 80 personnes. Elle constitue un lieu privilégié de rencontres et d’échanges pour les acteurs de toute la filière des JEVI : organismes en charge de l’entretien des espaces verts, responsables d’infrastructures de transport, green-keepers de golfs, responsables de terrains de sport, services des collectivités territoriales et de l’État, entrepreneurs du paysage, gestionnaires d’espaces naturels, forestiers, jardiniers professionnels et amateurs, mais aussi des acteurs de l’enseignement et de la recherche, mais aussi des firmes phytopharmaceutiques ou productrices d’agents de biocontrôle ainsi que les prescripteurs et la distribution…

Avec neuf communications orales et  six communications affichées, la session “Plantes invasives” animée par Emmanuelle Sarat (Chargée de mission « Espèces exotiques et envahissantes » – UICN Comité français), coordinatrice du GT IBMA et Pierre Ehret (Expert-référent national DGAL-SDQSPV – Cultures tropicales – Espèces exotiques et envahissantes), membre du GT, a été la plus longue session de cette quatrième édition.

Différents thèmes abordés

Les présentations ont principalement porté sur différents éléments des stratégies possibles de gestion des plantes invasives, soit en termes d’organisation générale, soit sur des aspects ciblés en termes de milieux ou d’espèces :

  • Quelle démarche et quels outils pour une stratégie de lutte et de prévention adaptée à son territoire ? E. KREBS, Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles, J. DAO, Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées. Présentation – Article
  • La stratégie de gestion des espèces exotiques envahissantes du bassin Loire-Bretagne 2014-2020, un outil de mutualisation. S. VARRAY, S. HUDIN, Fédération des Conservatoires d’espaces naturels. PrésentationArticle
  • Mise en place d’un protocole de détection précoce par l’observatoire régional des plantes aquatiques exotiques envahissantes en Poitou-Charentes. L. RABIN, F. THINZILAL, L. ANRAS, Forum des Marais Atlantiques. PrésentationArticle
  • La gestion des invasives végétales sur les dépendances routières : quelles stratégies mettre en place ? C. PINEAU, Cerema Ouest, J.-P.MOULIN, DIR Ouest. PrésentationArticle

Deux présentations étaient en lien avec la commercialisation de plantes ornementales :

  • Code de conduite professionnel relatif aux plantes exotiques envahissantes : une initiative des professionnels de la filière du végétal. R. MANCEAU, VAL’HOR, P. ABADIE, FNMJ, V. BRUN, FNPHP, A. DAVAL, FFP, E. DE CHAUMONT, VAL’HOR, J.-M. DEHAYE, F. DEVOGHELAERE, UNEP, C. DUCOURNEAU, FELCOOP, O. FILIPPI, FNPHP, S. GAY,FNMJ, P. PINEAU, FNPHP, J.-E. VOURC’H, FELCOOP. PrésentationArticle
  • Faut-il continuer à planter des stipes cheveux d’ange (Nassela tenuissima) ? G. FRIED, ANSES. PrésentationArticle

Deux présentations présentaient des résultats de techniques de gestion sur des espèces cibles :

  • L’action ciblée du Cen Centre-Val de Loire sur les solidages invasifs. M. TROUVE et H. GERVAIS, Conservatoire d’espaces naturels Centre-Val de Loire. PrésentationArticle
  • Le traitement de l’ambroisie à feuilles d’armoise par le sel en solution : une méthode alternative pour les zones non agricoles ? R. BILON, M. MOTTET, Observatoire des ambroisies, Agroécologie, AgroSup Dijon, INRA, Univ. Bourgogne Franche-Comté, J. JACQUIN-DANTIN, Observatoire des ambroisies, Agroécologie, AgroSup Dijon, INRA, Univ. Bourgogne Franche-Comté – ICM, Université de Grenoble-Alpes, B. CHAUVEL, Observatoire des ambroisies, Agroécologie, AgroSup Dijon, INRA, Univ. Bourgogne Franche-Comté. PrésentationArticle

Enfin, une présentation avait trait à une séquence particulière des démarches de gestion et portait sur la biosécurité :

  • Biosécurité en milieux aquatiques et prévention des invasions biologiques : de la planète au coin de pêche ? A. DUTARTRE, Hydrobiologiste, expert indépendant, E. SARAT, UICN Comité France. PrésentationArticle

Plusieurs posters accompagnaient cette session et illustraient les différents aspects de la gestion des plantes invasives, allant de la description d’interventions techniques de gestion à la lutte biologique, en passant par la valorisation des déchets issus des chantiers de gestion :

  • Gestion d’une plante aquatique exotique envahissante, le myriophylle du Brésil (Myriophyllum aquaticum), au cœur d’un marais à fort enjeu écologique. F. MERCIER, Conservatoire d’espaces naturels de Basse-Normandie. PosterArticle
  • Une brigade de gestion préventive sur les espèces invasives. F. MERCIER, Conservatoire d’espaces naturels de Basse-Normandie. Poster Article
  • La lutte biologique contre l’ambroisie à feuilles d’armoise illustrée par l’exemple d’Ophraella communa : quels intérêts et quelles limites ? B. CHAUVEL, Agroécologie, AgroSup Dijon, CNRS, INRA, Univ. Bourgogne Franche-Comté – Observatoire des ambroisies, R. BILON, Observatoire des ambroisies, R. MOUTTET, E. GACHET, ANSES, U. SCHAFFNER, CABI – Suisse, T. LE BOURGEOIS, CIRAD Montpellier. PosterArticle
  • Vers une valorisation des déchets de plantes invasives en région Centre-Val de Loire. H. GERVAIS, Conservatoire d’espaces naturels Centre-Val de Loire. PosterArticle
  • Vers un observatoire des pratiques de gestion écologique des plantes envahissantes. M. GUERIN, M. HEDONT, D. PROVENDIER, Plante & Cité. PosterArticle

Les activités en cours du groupe IBMA ont également été présentées par le biais d’un poster :

  • Groupe de travail national « Invasions biologiques en milieux aquatiques » : vers une amélioration de la connaissance et des pratiques de gestion des espèces exotiques envahissantes. E. SARAT, IUCN Comité France, A. DUTARTRE, Hydrobiologiste, expert indépendant, Y. SOUBEYRAN, IUCN Comité France, N. POULET, Office national de l’eau et des milieux aquatiques. PosterArticle

Une autre communication a porté sur les espèces exotiques envahissantes dans la session « Réglementation » de cette quatrième conférence JEVI. Il s’agissait d’une présentation du règlement européen et de la stratégie nationale en cours d’élaboration relative aux espèces exotiques envahissantes.

  • Actualités sur l’application du règlement européen et sur la rédaction de la stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes. A. ALBERT, Fédération des conservatoires botaniques nationaux. Présentation

Il est à noter la grande importance de cette session lors de cette conférence et le fait que les échanges entre partenaires métropolitains de la gestion des EEE, favorisés par le fonctionnement permanent du groupe IBMA et l’animation de réseaux d’acteurs à différentes échelles (nationale, bassin hydrographique, régionale et départementale), ont débouché sur une participation croissante des membres du groupe à cette série de conférences de l’AFPP puisque cette année  sept communications orales et  cinq communications affichées ont été le fait de certains de ses membres. Les interventions ont également illustré la richesse des travaux réalisés sur les espèces exotiques envahissantes à ces différentes échelles.

Une mise en perspective ?[2]

Les “relations entre IBMA et JEVI” ont débuté lors de la deuxième conférence JEVI tenue en octobre 2009 à Angers. Auparavant, une première conférence consacrée aux “zones non agricoles” avait eu lieu à Avignon en octobre 2006, lors de laquelle une  session  spécifique aux plantes exotiques envahissantes avait regroupé quatre présentations et un poster.

La deuxième conférence, organisée durant la première année de fonctionnement effectif du GT IBMA, a fait l’objet d’un « lobbying » organisé à la fois par le GT IBMA et le GIS “Macrophytes des Eaux Continentales”. Cette démarche s’est révélée assez efficace puisque la soumission de propositions concernant les plantes invasives en nombre suffisant a  confirmé l’intérêt  pour ce sujet et a amené l’organisation d’une session spécialisée : “Plantes envahissantes des milieux aquatiques et terrestres”. Roland Matrat (DREAL Pays de la Loire et membre IBMA) en a été le président et Hervé Loussert (DGAL / SRAL, Ministère chargé de l’Agriculture), l’animateur. La session comportait six présentations, dont deux concernant la gestion des jussies et une autre abordant les objectifs et les premiers travaux du groupe IBMA.

La troisième conférence a eu lieu à Toulouse en octobre 2013. La session “Plantes invasives” avec Alain Dutartre (à l’époque Irstea) comme président et Pierre Ehret comme animateur a comporté cinq communications orales, toutes avec des auteurs membres du GT IBMA, portant, entre autres, sur la gestion des renouées, la Crassule de Helms, la concertation nécessaire avec les filières de commercialisation des plantes ornementales ou encore la gestion des plantes aquatiques exotiques envahissantes à l’échelle d’un bassin versant. Les travaux du GT IBMA ont également fait l’objet d’une présentation orale dans la session “Végétation spontanée” de la conférence. Intitulée “Guide de bonnes pratiques de gestion de plantes invasives en milieux aquatiques” (E. Mazaubert, A. Dutartre, Irstea, N. Poulet, Onema, S. Fernandez, Irstea), cette présentation était en fait la première ébauche du guide édité en deux volumes en 2015.

Comme ces conférences rassemblent les acteurs de la protection des plantes (agriculture, plantes ornementales, etc.), la participation du GT IBMA aux sessions consacrées aux espèces exotiques envahissantes permet de diffuser des informations issues de ses travaux ou de valoriser les travaux de ses membres à de nombreux organismes ou structures n’œuvrant pas spécifiquement sur les questions de gestion de ces espèces et n’étant pas nécessairement dans les circuits d’échanges auxquels participe le GT, à partir de son propre site Internet et des sites des groupes infranationaux. Il s’agit ainsi d’une large ouverture vers les acteurs en lien avec le ministère chargé de l’agriculture.

Même si la locution “zones non agricoles” utilisée originellement pour désigner ces conférences pouvait sembler discutable (ce qui a probablement conduit à proposer un titre plus explicite et moins connoté négativement), elle correspond bien à l’orientation des travaux de l’Association Française de Protection des Plantes, principalement axés sur les plantes cultivées.

Cependant, l’approche secondaire concernant les plantes des zones non cultivées et leur gestion est permanente au sein de cette association depuis les années 1970 avec plusieurs publications et la mise en place durant plusieurs années d’un groupe de travail “plantes aquatiques”[3]. C’est dans cette optique que, lors des discussions tenues à la suite de la session de la conférence à Angers, Hervé Loussert avait évoqué la possibilité de relancer ce groupe en s’appuyant sur les personnes présentes à cette conférence. Pour cause d’implications déjà importantes de ces personnes dans des activités de groupes de travail, cette proposition n’a pas été suivie d’effets mais nous pouvons considérer que le GT IBMA remplit dans ce domaine un rôle assez proche de ce qui était souhaité.

Alain Dutartre (Expert indépendant), Pierre Ehret (MAAF), Emmanuelle Sarat (UICN France), Sylvie Varray (FCEN), Florence Thinzilal (FMA), Coraline Domingues (Cen Basse-Normandie) et Matthieu Trouvé (Cen Centre Val de Loire).

[2]  pour celles et ceux qui veulent en savoir un peu plus sur l’histoire récente !

[3] Voir sur ce point, page 140 du volume 1 de l’ouvrage “Les espèces exotiques envahissantes dans les milieux aquatiques. Connaissances pratiques et retours d’expériences de gestion” et Dutartre A. 1994. Groupe Plantes Aquatiques. Bilan 1988-1994. Cemagref, ANPP. Rapport, 99 pp.

Cet article est également disponible en : Anglais

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
Reynoutria japonica - Elodie Russier-Decoster
X