Une Stratégie nationale de gestion relative à la Tortue de Floride (Trachemys scripta spp.)

 In Actualités

Le règlement européen n°1143/2014 relatif à la prévention et à la gestion de l’introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes (EEE) demande, dans l’article 19, la mise en place de mesures de gestion des EEE préoccupantes pour l’Union considérées comme « largement répandues ». Au niveau national, cette volonté est exprimée dans l’objectif 5 de la Stratégie nationale de gestion relative aux EEE. Un des outils proposés par le Ministère de la transition écologique pour encadrer la gestion des EEE largement répandues est la mise en place de Stratégies nationale de gestion (SNG) dont l’objectif est de proposer des lignes directrices pour des interventions visant à limiter l’occupation des territoires par les EEE ciblées, réduire leurs impacts, rétablir les usages et préserver la biodiversité, en mettant en place une gestion concertée, coordonnée, pratique et efficace sur l’ensemble du territoire national.

Dans la lignée des travaux entrepris depuis 2019 par l’Office français de la biodiversité (OFB) pour la réalisation de SNG spécifiques à plusieurs espèces d’EEE largement répandues en métropole, un travail conjoint avec la Société herpétologique de France (SHF) a été initié en 2020 pour rédiger une SNG relative à la Trachémyde écrite ou Tortue de Floride (Trachemys scripta spp.). Cette SNG est construite pour venir en appui aux actions déjà menées dans le cadre de la stratégie de lutte contre les EEE définie dans le Plan national d’action (PNA) en faveur de la Cistude d’Europe animé par la SHF, tout en ayant une dimension nationale qui inclut également les territoires et départements d’outre-mer.

Trachemys scripta elegans © Matthieu Berroneau – Société Herpétologique de France

La Trachémyde écrite fait partie des espèces exotiques considérées comme les plus envahissantes en Europe (Lowe et al., 2007). Sa vente a été suspendue en Europe en 1997, et depuis 2016, elle figure sur la liste des EEE préoccupantes pour l’Union européenne en restreignant davantage tous ses usages.

En France, son introduction dans le milieu naturel a été interdite en métropole dès 2010. Par retranscription du droit européen en droit national, l’Arrêté du 14 février 2018 en interdit par la suite l’introduction sur l’ensemble du territoire, y compris le transit sous surveillance douanière, la détention, l’utilisation, la vente, la mise en vente, l’achat, l’échange, le colportage, le transport et l’introduction dans le milieu naturel.

Native de l’est des États-Unis, elle a été massivement importée dans les années 1990 pour répondre à une véritable mode dans les animaleries françaises. La Trachémyde écrite est actuellement présente en milieu naturel sur l’ensemble du territoire national (voir sur le site de l’INPN). Sa présence concerne à la fois la métropole et les territoires ultra-marins.

Carte de répartition de l’espèce en France métropolitaine. D’après les données de l’INPN. Source : Muséum national d’Histoire naturelle [Ed]. 2003-2019. Inventaire National du Patrimoine Naturel, Site web : https://inpn.mnhn.fr. Consulté le 16 décembre 2020.

La Trachémyde écrite est présente dans toutes les régions de la métropole, mais également dans les Antilles, à la Réunion et en Nouvelle-Calédonie

Sa présence en milieu naturel fait suite à de nombreux lâchers de ces animaux de compagnie par leurs propriétaires, importunés par l’encombrement dû à la croissance de cette tortue (les juvéniles mesurant à peine quelques centimètres pour un poids de 6 à 10 g, les adultes pouvant peser jusqu’à 2 kg).

Les conditions environnementales (notamment la température et les précipitations) limitent dans certaines zones seulement la naturalisation de cette espèce, c’est-à-dire la reproduction et la pérennisation des populations de manière autonome en milieu naturel. Toutefois, si la reproduction effective de l’espèce était constatée avant tout dans le sud de la France, ces dernières années des éclosions ont été observées plus au nord, dans les régions Pays-de-la-Loire, Centre-Val-de-Loire et Grand Est. Le risque d’établissement durable de la Trachémyde écrite en France métropolitaine est donc important, en particulier dans un contexte de changement climatique pouvant permettre l’extension de zones favorables à l’éclosion des pontes.

 Malgré plusieurs études menées en conditions contrôlées, les impacts de cette tortue sur le milieu naturel, qui sont certainement modulés par les densités locales d’individus, restent peu connus. Elles restent toutefois susceptibles de constituer une menace pour la flore et la faune aquatique. Elles posent notamment problème vis à vis des espèces de tortues indigènes telles que la Cistude d’Europe ou l’Emyde lépreuse, via la prédation, la compétition ou la transmission de pathogènes. Dans ce contexte, et pour mieux assurer l’application de la réglementation en vigueur, il devient utile sur le territoire national de fédérer les initiatives et programmes actuels de gestion dans le cadre d’une SNG. Cet outil permettra de les accompagner en proposant une vision globale des objectifs d’actions selon le stade d’invasion et les enjeux des territoires.

Comme pour toutes les SNG, celle pour la Trachémyde écrite sera constituée de quatre parties selon le gabarit défini et adapté pour la faune. Elle sera accompagnée de cartographies récentes de la répartition de l’espèce sur le territoire national et de sa reproduction observée et potentielle, selon les conditions climatiques actuelles. Cela permettra, notamment, de décliner les objectifs et les stratégies de gestion par secteurs géographiques en fonction de l’état et des risques de naturalisation de l’espèce. La SNG exposera également, de manière analytique et synthétique, les méthodes de gestion existantes et leur efficacité, documentées à partir d’exemples et de retours d’expériences nationaux et européens, afin d’établir des recommandations pour la mise en place d’interventions.

Les aspects techniques, réglementaires et éthiques de la gestion des individus retirés du milieu naturel (placements en centres d’accueil ou euthanasie) seront également explicités dans le but de fournir aux opérateurs les procédures à suivre.

La SNG Trachémyde écrite a vocation à être ultérieurement utilisée comme un guide pour orienter des décisions opérationnelles prises aux échelles infranationales (régions administratives, départements, territoires).

Ce travail a également fait apparaître les nécessités d’une stratégie de gestion ciblant plus largement l’ensemble des tortues exotiques potentiellement envahissantes présentes dans le milieu naturel en métropole et dans les territoires outre-mer, et d’une régulation du commerce de ces taxons afin d’éviter des établissements futurs d’espèces préoccupantes

En savoir plus :

Rédaction : Julie Simon et Jean-François Maillard, Office français de la biodiversité,
Stéphanie Thienpont, Société Herpétologique de France

Relecture : Madeleine Freudenreich et Emmanuelle Sarat, Comité français de l’UICN, Alain Dutartre, expert indépendant

Cet article est également disponible en : Anglais

Contacter le Centre de ressources EEE

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter. Vous reviendrons vers vous le plus rapidement possible. Cordialement, l'équipe de mise en oeuvre du Centre de ressources EEE.

Not readable? Change text. captcha txt
0
X